Magazine

A vilain, vilaine et demie

Publié le 02 janvier 2010 par Irene

A vilain, vilaine et demie J'avais un impérieux besoin de rire, cette après-midi, alors je suis allée au cinéma voir Le Vilain, d'Albert Dupontel, un film que mon amie Nathalie m'avait conseillé. J'ai ri, en effet, devant cette farce féroce où Catherine Frot a pris vingt ans, autant que l'absence de son fils qui se rappelle à son bon souvenir parce qu'il est traqué après un braquage de banque. Prenant (un peu tard) conscience d'avoir semé de la mauvaise graine, elle s'évertue à remettre son voyou de rejeton sur la bonne voie. Dans un enchaînement de gags plus ou moins délirants, on croise notamment une irréductible tortue prénommée Pénélope, taguée au Typex, qui n'a de cesse de se venger du martyre qu'elle a subi pendant l'enfance de la canaille. Un bon divertissement où les tortues assomment mais où les torts ne tuent pas…
Photo : Mon amie Nathalie, repartie hier dans sa Bourgogne natale, a laissé dans ma cave un magnum de chablis premier cru Montmain, du meursault, du pommard grand cru (issu de pinot noir), de l'irancy (Palotte) et une fine moutarde au champagne. Rien que ça ! Pour la peine, elle est repartie avec du X Noir, du vouvray demi-sec et un nougat de Tours Vous ne connaissez-pas le nougat de Tours ? Rien à voir avec son cousin de Montélimar. C'est très bon aussi, mais il ne s'agit pas d'une confiserie. C'est un dessert à base de pâte sablée, de fruits confits marinés dans le kirsch, de marmelade d'abricot et de macaronade, qui coule tout seul avec un moelleux ou un pétillant. Un Royal Rouge, par exemple…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Irene 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte