Magazine Info Locale

Sans-papiers de Creil, poursuivre la mobilisation

Publié le 03 janvier 2010 par Jplegrand
Des sans - papiers convoqués à Beauvais  

  Le Courrier Picard


Des-sans-papiers-convoques-a-Beauvais_medium.jpg

Huit travailleurs sans-papiers sont convoqués les 5 et 6 janvier en préfecture dans le cadre de l'examen de leur dossier de régularisation. Un appel à la mobilisation est lancé.

L'espoir grandit du côté de la Bourse du travail, à Creil, où 68 travailleurs sans-papiers attendent toujours d'être régularisés. Huit d'entre eux ont en effet reçu une convocation les 5 et 6 janvier au service des étrangers de la préfecture de l'Oise, à Beauvais.

D'autres également, demeurant en région parisienne, ont d'ores et déjà entre les mains leur convocation auprès des services préfectoraux de leur domicile respectif. « Cela montre que nous avons été entendus, a indiqué vendredi l'adjoint creillois, Jean-Paul Legrand (PCF). Nous pouvons raisonnablement penser que la préfecture va examiner ces dossiers avec beaucoup d'attention. »

Leur situation n'en est qu'au stade de l'examen

Il s'agit là d'une avancée, mais on est encore bien loin d'un dénouement dans la lutte engagée au mois d'octobre par ces 68 travailleurs sans-papiers réfugiés depuis le début du mois de décembre à la Bourse du travail de Creil.

Leur situation n'en est qu'au stade de l'examen. C'est dans ce contexte que les huit personnes convoquées à Beauvais devront d'ailleurs se prémunir des originaux des documents intialement joints à leur dossier de régularisation ainsi qu'un certains nombre d'autres papiers.

De là à ce qu'ils soient régularisés dans l'heure, il y a un pas que la préfecture n'est probablement pas encore en mesure de franchir. Mais tous ont l'intention de se rendre les 5 et 6 janvier à Beauvais, malgré le risque, toujours présent, d'une reconduite à la frontière.


« Le risque existe toujours »

« La lutte unie et les diverses initiatives qui ont été engagées ont permis une ouverture du côté de la préfecture qui doit se concrétiser maintenant par l'annonce de régularisations, souligne à ce propos Jean-Paul Legrand. La mobilisation et la solidarité doivent par conséquent se renforcer. Nous appelons donc ceux qui le pourront à accompagner nos camarades sans-papiers à la préfecture. »

En plus de la mobilisation, les sans-papiers pourront aussi compter sur leurs avocats. De quoi faire bloc face à une mauvaise surprise. « Car le risque existe toujours » reconnaît Jean-Paul Legrand.

FRANCK BRENNER


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jplegrand 1025 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine