Magazine France

Au secours ! les no No Sarkozy Day sont de retour !

Publié le 03 janvier 2010 par Gédécé @lesechogaucho

Au secours ! les no No Sarkozy Day sont de retour !

Aux No No Sarkozy day : le con vaincu ne lâchera pas l’affaire… #NSD

Un certain nombre de blogueurs (et gueuses) se sont réunis pour un débat virtuel (mais bien réel..), ce samedi 2 janvier à propos du No Sarkozy Day sur un google group… Koitèce ? C‘est ça : bien que le lien n’illustre pas totalement la chose… qu’importe : il s ‘agit d’une discussion en direct via internet, écrite, qui visualise chacune des contributions des membres en direct, sous vos yeux… La technique a parfois du bon, et la logique se veut participative. Apparemment, un bel exercice de démocratie en temps réel.

Tout a commencé par l’envoi de plusieurs contributions écrites, à propos desquelles chacun devait se prononcer, y apporter des commentaires, spécifier ses attentes, ses observations… Comme la synthèse adoptée par ce groupe fera l’objet d’une publication commune sur les blogs en question, je ne la commenterai pas. A vous de juger sur pièce. Mais je tenais expressément à vous présenter la mienne, afin que vous puissiez vous forger votre propre avis, conformément à ma petite déontologie personnelle à laquelle je tente de ne point faillir, qui mise sur votre intelligence et votre capacité de discernement, de sens critique, plutôt que sur un suivisme auquel je suis moi-même peu enclin, comme l’histoire le démontrera. Gauchdecombat, électron libre restera…

Le texte que j’ai proposé aux amendements était celui-ci :

Gauche de combat

« Nous, blogueurs d’un beau pays autrefois républicain, fidèles aux valeurs de Liberté, d’ Égalité et de Fraternité, par delà nos clivages partisans et nos positionnements politiques ou personnels respectifs, avons décidé de nous constituer en collectif pour défendre nos valeurs communes.

Considérant que celles-ci sont constamment bafouées au delà du raisonnable par une minorité agissante au pouvoir, dans une étrange confusion politique/économique et médiatique préjudiciable à l’intérêt collectif que tout un chacun peut constater à travers de multiples exemples au quotidien, (ainsi l’affaire « #jeansarkozypartout), nous souhaitons dès à présent contribuer chacun(e) à notre place si personnelle au travail collectif de défense des droits de l’homme et de nos valeurs communes, non pas à l’autre bout du monde, mais ici, en France,  parce que nous ne voulons plus de cette république bananière.

Une initiative virtuelle mobilisatrice et intéressante est venue dans ce sens du réseau dit social Facebook : le No Sarkozy Day. Nous sommes plusieurs à nous poser des questions sur les capacités réelles des organisateurs à fédérer un tel mouvement autrement que virtuellement. Par ailleurs, nous considérons que le phénomène de corruption de nos valeurs communes et de révisionnisme historique auquel nous assistons n’est pas l’œuvre d’un seul, mais d’un mouvement, auquel il s’agit de s’opposer par la force de nos propres convictions, et le caractère démocratique visible de nos actions, construites ensemble.

C’est pourquoi nous appelons de  tous nos vœux ceux et celles qui nous liront et qui font partie de ces groupes (préciser) à venir nous instruire de leurs propositions d’actions, que nous relaierons, collectivement,  si nous les approuvons… collectivement.

Il est urgent d’agir, et de ne plus subir, oui. Mais pas n’importe comment : prudence est mère de sûreté. Et la résistance doit s’organiser avec méthode et réflexion. Les conséquences d’un échec de l’alternative que nous appelons de nos vœux, (qui doit nécessairement se construire indépendamment des clivages pour espérer emporter l’adhésion du plus grand nombre non politisé  ce qui semble faire la force du No Sarkozy Day) seront à ce seul prix amoindries parce qu’ anticipées. »

Bien que ce texte soit sujet à observations (et de bien nécessaires modifications… j’en suis conscient), il a été rejeté d’emblée. La position de la majorité était en effet qu’il n’était pas question de soutenir ce No Sarkozy Day, pour diverses raisons dont certaines sont tout à fait entendables,et que je partage :

1. la méthode de construction de cet événement n’a pas respecté une certaine méthodologie d’élaboration de projet, sur des bases collectives, mais a été conçue isolément. Certains blogueurs se sont sentis en outre instrumentalisés.

2. il conviendrait de respecter les règles démocratiques en ne remettant pas en cause le résultat des urnes de 2007, ce qui serait contraire au but recherché, et qui apparaitrait comme particulièrement paradoxal. Et donc critiquable.

3. il ne faut pas viser nominativement un homme, mais une politique dans son ensemble. (« Sarkozy Démission est un leitmotiv un peu « court ». »).

4. en cas d’échec, le pouvoir ainsi dénoncé ne pourrait que s’en féliciter en récupérant ledit « fiasco » à son compte…

Pour ma part, si je partage certains des arguments avancés (points n°1, 3 et 4, voir mon billet d’hier sur ce sujet), je ne peux que désapprouver une prise de position qui ne ferait que dénoncer sans construire, et cela a été le sens de ma démarche tout au long de ce blitzkrieg…

Contre toute attente, je tiens d’ailleurs à féliciter Dagrouik (que j’avais pourtant dénoncé la veille… Mais seuls les imbéciles ne changent pas d’avis devant les actes) pour son intervention honnête et qui me semblait aller dans le bon sens…

Il m’a cependant particulièrement déplu, à l’inverse, de voir apparaître dans ce débat, au tout dernier moment, des gens qui n’ont pas brillé par leurs contributions préalables… Et dont les arguments étaient bien pauvres (il se reconnaîtra), plus déstructeurs que constructifs.

Une après-midi de gâchée pour aboutir à ce rien-là, voila qui me laisse un peu sur ma fin, pantelant, fourbu, hagard. Et jurant mais un peu tard qu’on ne m’y prendrait plus… Moi qui voulait me rendre utile, sortir des polèmiques improductives et absconses, c’est râpé. Je laisse donc ces souris là à leur fromage et m’en vais vers d’autres lieux où la pairie est plus verte. Et vaste…

Mais je n’aurai pas tout perdu dans cette histoire qui m’aura permis de rencontrer, même si ce n’est encore que virtuel, un certain Cédric (c’est lui) à qui je tiens à rendre ici un hommage appuyé… qui le gênera probalement, mais pourtant bien mérité dans la mesure où son attitude très sociable et positive à permis de mettre de l’huile dans les rouages d’un pugilat endiablé… et ma foi fort intéressant. Une expérience qui pour moi (pour d’autres ?) fera date.

A lire aussi, pour se faire un avis plus objectif que le mien… (puisque je suis forcément d’accord avec moi-même !) les billets de mes amis et de mes ennemis… ou des autres :

Le communiqué des blogueurs légitimistes  (reproductible à l’infini par les plus paresseux) : Laure Leforestier,Le Monolecte, Bah by CC, Le Volontaire, Partageons mon avis, Les jours et l’ennui de Seb Musset,  Peuples, Intox2007.info, Falcon Hill, Disparitus, Sarkofrance, Back2basics, Neuromancien, Edelihan, l’hérétique, Marc Vasseur,Yann Savidan, Le Pavé, Hypos, H16, De tout et de rien, Des pas perdus , Piratages(s), Reversus)

Les autres, plus personnels ou  plus détaillés,  ou plus argumentés (à moins que ce ne soit tout ça à la fois) :

Gabale :

donjipez

Hypos

Vasseur :

Cpolitic

Rimbus

Le gars qui… : BB

et les médias plus traditionnels… !

Marianne

L’express¹

(je n’en citerai pas plus car je n’ai pas envie de leur faire de la pub alors qu’ils ne me verseront pas un rond, et je bosse déjà assez comme cela pour des clopinettes ici-même !)

et pour tous ceux qui veulent créer une contre-offensive à celle de ces blogueurs chevronnés et courageux, veuillez vous faire connaitre en m’écrivant ici : gauchedecombat@gmail.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte