Magazine Conso

À propos de la #recotwitter

Par Corentino

Pour ceux qui ont loupé le ‘débat’, avant Noël, la blogosphère française s’est un peu emballée à propos des utilisateurs suggérés lors d’une inscription à Twitter.

Afin de bien comprendre l’absurdité du débat, il convient d’expliciter ce qu’est la Suggestion d’utilisateur sur Twitter et la NetNeutrality :

la suggestion d’utilisateur survient lorsqu’un utilisateur s’inscrit sur Twitter. À la toute fin de l’inscription, des d’utilisateurs déjà existants lui sont suggérés comme le montre la capture ci-dessous :

recommandation twitter

Recommandation Utilisateur sur Twitter

et la netneutrality (abrévation de network neutrality), neutralité du réseau en français, est un
principe fondateur d’internet qui exclut toute discrimination à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise sur le réseau. (Définition wikipedia)

C’est-à-dire en français courant, que les FAI n’altèrent pas la bande passante de leurs clients quelle que soit l’utilisation faite par les clients… On notera ici que ce principe s’applique avant tout aux couches réseaux avant celles des services tel que twitter, youtube, etc.

Apparemment, ce barnum a commencé avec un article alarmiste d’Olivier Auber, où il explique que la suggestion d’utilisateur est une atteinte à la Netneutrality. Pour résumer l’article, Olivier explique que le fait de pousser des utilisateurs (et particulièrement les politiques) est une atteinte à la neutralité des réseaux…

Il explique aussi que l’impact est réel en comparant le nombre de followers de NKM (qui est recommandée lors de l’inscription) et Fabrice Epelboin (qui ne l’est pas).

Cependant, le raisonnement ne tient pas la route !

D’une part, l’impact n’est pas aussi important que prévu :

Si on compare l’impact des 3 UMP, il est vrai qu’il est considérable; seulement, si on compare avec d’autres comptes politiques . On se rend bien compte que si un compte est « intéressant » il n’y a pas besoin de la recommandation pour faire augmenter son nombre de followers.

Par ailleurs, le fait de suggérer des utilisateurs n’est en aucun cas un problème de NetNeutrality (quand bien même appliquée à un service)  pour la simple raison, que l’utilisateur n’est pas forcé de suivre ces personnes et surtout parce qu’il peut à tout moment se désinscrire : comme le montre d’ailleurs la courbe du compte démocrates que certains utilisateurs arrêtent de suivre régulièrement.

Donc lorsqu’il dit que la “recoTwitter, c’est comme acheter un portable avec une touche NKM”, il se trompe lourdement.
La reco Twitter, c’est comme recevoir un téléphone portable gratuitement, choisir ou non d’ajouter une touche NKM, et enfin c’est aussi pouvoir l’enlever ou l’ajouter selon son bon vouloir
Il y a tout même une différence.

Par ailleurs, il faut comprendre deux-trois trucs:
Twitter est un service proposé par une entreprise (ODEO) et cherche donc à créer des bénéfices. Or après quelques études sur l’utilisation, il a été montré que les nouveaux utilisateurs (et en particulier ceux qui n’étaient pas des geeks) ne savaient pas forcément qui suivre et se lassait donc rapidement.
Twitter a donc trouvé une parade en proposant aux nouveaux utilisateurs une liste d’utilisateurs déjà populaires. Même si l’algo de sélection des utilisateurs n’a pas été clairement publiée, il est clair que les utilisateurs ont déjà une activité importante sur Twitter.

De plus, ce système de recommandation peut être un réel business model… ça s’appelle la publicité !
Pour avoir plus d’information sur le sujet, je vous conseille l‘excellent post (en anglais) de Jason Calacanis, où il explique son coup de poker (il avait proposé 300 K$ pour être suggéré pendant 3 ans) et les raisons de son offre.

Pour finir, personne ne s’étonne du système des supermarchés qui font payer leurs fournisseurs pour être en tête de gondole ! Pourquoi en serait-il différent avec Twitter ?

De plus, il a été annoncé que le système changera, vraisemblablement avec l’apparition des comptes premium et il est fort probable que l’apparition dans cette liste soit payante… Et cela ne posera pas non plus de problèmes !

Ce système de mise en avant existe sur beaucoup d’autres sites :
Skyblog propose à ces utilisateurs d’être en home du site contre un SMS surtaxé :  et même à des entreprises.
Sur tous les médias, si quelqu’un veut être vu, il doit avoir soit du talent, soit de l’argent…

Par contre, et ce sujet-là n’est pas abordé par Olivier alors que c’est bien plus grave, certains services web, ne peuvent pas se permettre cette pratique. Il me parait dangereux pour Google d’insérer des liens commerciaux sans clairement le déclarer dans sa page de résultat. Le moteur de recherche se doit d’être objectif, sous peine de voir apparaitre des concurrents.

Par ailleurs, au début de l’article, Olivier parle du web temps réel et du fait qu’il est pour l’instant sous la tutelle de sociétés privées, qui le gardent plus ou moins fermés. Ce qui est vrai pour l’instant, mais je suis certain que des protocoles vont être rapidement publiés et que des services totalement ouverts et OpenSources vont être crées dans les mois qui viennent… : )

PS : Je ne suis pas dans la liste des utilisateurs recommandés, mais vous pouvez toujours me suivre ici : Corentino


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corentino 95 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines