Magazine Société

Eric Woerth: la démission inévitable d'un de ses mandats

Publié le 03 janvier 2010 par Oldchaps

Nous savons depuis environ deux mois que cette double casquette est bien pratique puisqu'elle le conduit régulièrement en suisse.

Le député PS Claude Bartolone vient de dénoncer la confusion des genres à laquelle se livrait le ministre du budget, il vient en effet de déclarer que la France "est le seul pays d'Europe où le ministre du Budget est en même temps officiellement collecteur de fonds pour le parti qui détient la majorité".

Claude Bartolone a oublié de rajouter sur le CV du ministre qu'il préside également "le cercle de France", une officine chargée de lancer et de financer le projet Sarkozy_2012 (cf la dernière réunion en décembre au Bristol des donateurs de l'UMP).

Le ministre du budget vient de répondre à Claude Bartolone sur cette vidéo. Il a notamment déclaré "qu'avoir ce type d'insinuations profondément injurieuses (...) c'est au fond considérer que la France est une république bananière"


Eric Woerth sur Claude Bartolone

Le député PS Hervé Feron, contacté par le post, considère pour sa part "totalement anormal, anti-républicain et profondément injuste qu'Eric Woerth occupe ces deux fonctions". Il assure par ailleurs au post que le groupe PS à l'Assemblée va "légiférer" pour "arrêter cette confusion des genres".

Les dénégation d'Eric Woerth n'atténuent pas le malaise

Eric Woerth a le mérite de poser les bonnes question: la France est-elle devenue une république bananière ? Il y' a justement beaucoup de monde qui se pose cette question depuis plusieurs mois. La confusion des genres est pourtant bel et bien posée, mais dans la Sarkozye triomphante celle-ci ne posait plus aucuns problèmes depuis 2007. Mais voilà les temps changent...et ce qui ne posait plus problème pose désormais problème.

Le ministre qualifie les déclarations du député PS d'injurieuses, je ne sais pas pour quelles raisons. Il nous assure ensuite "qu'il ne confond rien" et "qu'il va rester trésorier de l'UMP". A la question: Si le PS maintient sa pression ? celui-ci répond "ça n'a aucune importance". Votre ton sirupeux et arrogant envers vos contradicteurs n'est plus d'actualité aujourd'hui, monsieur le ministre.

Il faudrait donc avoir confiance en Eric Woerth ?

Pour ma part, il ne s'agit pas d'avoir confiance ou pas en vous, il s'agit juste de séparations de pouvoirs. Personnellement, je considère que je n'ai pas à avoir confiance en vous ou pas pour être certain qu'il n'y ait pas confusion des genres durant votre mandat. Vous nous devez des comptes à nous, monsieur le ministre: vos contribuables, pas au président de la république.

La démission d'un de vos mandat est donc inévitable, Monsieur le ministre. En effet, plus vous sous-estimerez la contestation qui est d'ores et déjà forte, plus vous vous fairez du mal médiatiquement parlant.

Eric Woerth: la démission inévitable d'un de ses mandats
  

   Image  


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine