Magazine

Terreur et Terrorisme

Publié le 03 janvier 2010 par Jfa

Afghanistan, Irak, Pakistan,… Ces derniers temps, peu de jours sans explosions sanglantes de kamikaze islamistes avec leurs cortèges de morts innocents. Dernière en date, la tentative d’assassinat à la hache d’un des caricaturistes danois de Mahomet (Libération).

Le tout se déroule, chez nous dans le contexte du puant débat bessonnien sur “l’identité nationale” et, en Suisse, sur l’interdiction de nouveaux minarets.

Vieil athée, je n’ai personnellement aucune sympathie particulière pour les musulmans, pas plus d’ailleurs que pour les chrétiens, bouddhistes, juifs et autres “croyants” et pratiquants religieux. En mon for intérieur, je trouve ces croyances ridicules et anachroniques, ces pratiques un peu grotesques. Mais je respecte ceux qui s’y livrent dans la mesure où ils respectent mes positions sur la chose.

Plus encore, vieux laïc, j’estime que chacun, dans le respect de l’autre, doit pouvoir croire et pratiquer la religion ou l’absence de religion de son choix, dans la mesure où cela n’empiète pas sur la sphère publique. Je ne veux pas de burkha chez nous parce que l’usage local veut que chacun exhibe son visage et, si je comprendrai à l’extrême rigueur qu’une religion souhaite voiler ses fidèles, je m’oppose à la discrimination qui n’oblige qu’un des deux sexes à le faire.

Chaque religion a ses extrémistes dont une des caractéristiques communes est d’être résolument anti-démocratiques et d’attiser la haine de ceux qui ne sont pas, comme eux, ceux qui brulaient les hérétiques au temps de l’Inquisition, qui colonisent les territoires palestiniens occupés au nom de “Dieu nous a donné cette terre”, et bien entendu, ceux qui envoient (et qui n’ont pas le courage d’y aller eux-mêmes) de jeunes endoctrinés se faire sauter au milieu d’une foule.

Qu’est ce qui caractérise ces extrémismes religieux ? Dans tous les cas, au delà du méprisable de leurs croyances haineuses, qu’ils font d’abord de la politique, le religieux ne servant qu’a habiller ces activités. Une politique qui, à l’instar du nazisme, permet tout au “peuple élu” (chaque religion ayant le sien), et notamment de contraindre les autres, considérés comme une variété  de sous-hommes, par tous les moyens y compris les massacres.

S’ils faut stigmatiser, neutraliser et combattre résolument les extrémismes de tous bords, nous devons respecter les laïcs qui placent leurs croyances ou leurs non-croyances dans le respect des autres, et ce quelles que soient ces croyances.

Mais j’aurai tendance à penser, au delà des rigueurs de la loi, que c’est aussi au sein de chaque religion que le ménage doit être fait, et les extrémistes combattus. J’observe donc avec inquiétude qu’autant le nouveau Pape que le Crif et trop d’imams n’en prennent actuellement pas le chemin.

- “Alarme sociale”. Le Monde.- Demain une voiture vertueuse ? Trajectoires fluides.

- Comme un lundi, les revues de blog d’Olivier et d’Armando.

- L’édito du New York Times du 28/12/09. ContreInfo.

- Troublantes amitiés sur fonds affairistes. Eco 89.

- Veolia, Suez,… Marianne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte