Magazine France

Bilan 2009 #2 : les trucs très politiques.

Publié le 04 janvier 2010 par Nemotaku
Bilan 2009 #2 : les trucs très politiques.

Site politique de l'année 2009

Bilan 2009 #2 : les trucs très politiques.

Authueil

Eh oui , le site politique de l'année est un blog. Pourquoi le blog d'Autheuil ? Parce qu'à l'instar de Maitre Eolas, cet assistant parlementaire d'un député UMP propose une information qu'on ne retrouve même pas dans Le Monde. Blogueur au rythme de parution important, Authueil publie des analyses orientés (à droite) mais très instructives de l'actualité politique car elles sont remplies de son expérience de l'Assemblée Nationale. Ses nombreux billets consacré à la loi HADOPI sont à ce titre très éloquents.

On en apprend avec ce blog beaucoup sur le fonctionnement du parlement ainsi que sur la vie des députés et des textes de loi. Un très bel exercice démocratique et citoyen rédigé par un homme qui ne manque pas de piquant et à la réflexion très souvent intéressante.

A noter qu'il n'est pas le seul assistant parlementaire à bloguer, Samuel Le Goff le fait également sur la plate-forme de blogs de l'Express, ça s'appelle « Les Cuisines de l'Assemblée » et c'est également une publication très appréciable.

Homme politique de l'année 2009

Bilan 2009 #2 : les trucs très politiques.

Lionel TARDY (Député UMP de la deuxième circonscription de la Haute-Savoie)

Il m'est à la fois facile et difficile de dire que Lionel TARDY est l'homme politique de l'année. En effet, la politique économique qu'il soutient l'amène à défendre des amendements très libéraux. Lionel TARDY est ainsi dans le haut du classement des associations populistes dites « de défense des contribuables » qui défend surtout une vision individualiste de la société au détriment de l'action publique. Bref , outre son territoire d'élection, il me serait impossible d'apporter ma voix à cette politique d'autant que l'homme soutient logiquement Nicolas Sarkozy.

Mais pour le reste, il faut bien avouer que l'homme m'a impressionné par son travail et par son attitude d'homme politique. Novice, il a été élu en tant que candidat « divers droite » avec le soutien officieux de l'UMP locale et s'est engagé , ce qui n'est que trop rare, au non cumul des mandats. « Informaticien de profession, Lionel Tardy est gérant de la société de services et de conseils en informatique LTI (Lionel Tardy Informatique). » nous apprend Wikipedia. C'est donc sans surprise que son combat politique le plus visible reste celui contre la loi Hadopi où il sera le représentant de la contestation interne à l'UMP.

Autre bon point informatique pour lui, son blog de député est un vrai compte rendu détaillé de son travail de parlementaire où il n'hésite pas à manier l'humour contre son propre camp. Il serait bon que beaucoup plus de députés s'astreignent à l'exercice.

Député parmi les plus actifs de l'Assemblée alors qu'il n'en est qu'à son premier mandat, Lionel TARDY a surtout pour lui de m'avoir laissé cette bonne impression tenace d'un député qui défend avant tout ce qu'il pense avant les consignes de son parti.

A ce titre l'excellent site « NosDeputés.fr » (on y revient plus bas) nous permet de voir que ses dernières questions écrites posées relève du bon sens. Il demande ainsi pourquoi Rachid Arhab et Françoise Laborde sont toujours au CSA alors qu'ils n'ont pas démissionné de leur poste à France Télévisions ou pourquoi les flux RSS du site LégiFrance continuent d'être payants.

Initiative politique de l'année 2009

Bilan 2009 #2 : les trucs très politiques.

Regards Citoyens & Nosdeputes.fr

Nosdeputes.fr est un site tenu par l'association « Regards Citoyens » qui avait également fait le site « Deputés Godillots » qui recensait les députés venu rejeter sans écouter le débat les amendements de l'opposition durant les débats de la loi HADOPI (eh oui , encore elle). Ce site est une compilation de toutes les données publiques concernant l'Assemblée Nationale. Une gigantesque base de données plus qu'utile pour juger du travail de nos élus.

Dernier détail croustillant, suite au rejet du redécoupage électoral par erreur par le Sénat faute à un mode de scrutin anachronique où un individu vote pour tout son groupe, « Regards Citoyens » a envoyé une lettre au président du Sénat bien senti concernant ce fameux mode de scrutin et sa légalité.

Pire politique de l'année 2009

Bilan 2009 #2 : les trucs très politiques.

Eric Besson (Ministre de l'Immigration et de l'Identité Nationale - UMP)

Cet homme politique est une honte dont la vie politique se résume à un cynisme absolument intolérable et qui lui fait réussir l'exploit d'être plus odieux dans sa vie publique que Frédéric Lefebvre et Nadine Morano réunis qui eux, au moins, ont une certaine constance dans leur bêtise.

Entre un débat sur l'identité nationale qui a suscité nombre de dérapages entièrement prévisibles puisque fait pour ramener l'électeur frontiste dans le cercle des électeurs de l'UMP et sa politique d'expulsion faite pour les mêmes raisons, Besson a piétiné avec une morgue et un mépris sans nom tout ce qu'il avait défendu auparavant.

Une caricature d'homme politique qui alimentera longtemps les clichés les plus populistes et qui mérite donc fortement son titre décerné par Marianne d'homme le plus détesté de France.

Autres Flop(s) politique de l'année 2009.

Ségolène Royal

Cette année aura été l'année de la déconfiture pour la maison Royal avec en point d'orgue le piège médiatique tendu à Vincent Peillon qui était d'un risible et d'une maladresse incroyable. Comme le dit très bien l'intéressé, elle s'est disqualifiée d'elle-même.

François Bayrou

A la base , je suis plutôt un électeur du modem. J'ai soutenu Bayrou en 2007 mais son attitude lors du débat pré européennes et plus généralement ces derniers mois l'ont clairement fait descendre dans mon estime.

Prochain billet : Les trucs très lol.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemotaku 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte