Magazine Insolite

Walking Crowd

Publié le 04 janvier 2010 par Didier Vincent
Foulée sentimentale.



Une vue loopée d'inconnus qui avancent. Le regard s'égare de l'un à l'autre. Où est Charlie ? Pas facile à trouver quand on ne sait pas qui c'est. Petit à petit, vous allez rencontrer les mêmes (comme dans la vie) et vous apercevoir que c'est un collage. La foule sentimentale de Souchon qui défile nonchalamment côte à côté dans une même direction, sans même se péoccuper de l'autre, sans même faire une entité. C'est ce qui choque, d'ailleurs, pas une seule bousculade, pas un seul gars pour emmerder l'autre, ne serait-ce que par son être là.
Du reste, c'est inobservable une foule : soit vous en percevez la globalité et vous perdez les individus, soit votre regard se balade de l'un à l'autre et ne voit plus l'ensemble. Donc, on navigue sans cesse entre une vision téléscopique du détail et une approche synoptique de la masse. C'est un "mouvement de foule" cérébral.
Après avoir vu cette vidéo, demandez-vous quels ont été vos personnages repères, ceux vers lesquels votre regard a pris son assise. Et demandez vous aussi pourquoi. Parce que ça défoule, tout simplement.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine