Magazine Poésie

Sur la tombe d'Albert Camus

Par Gerard

Lourmarin, dernier jour de juillet 1996.

 

C’est une tombe hors d’âge comme on en voit encore dans les vieux cimetières. Quelles mains anonymes viennent encore la fleurir ? Ce jeune couple qui sortait, d’un air un peu rêveur ? De mémoire en mémoire seules l’honorent vraiment la sauge et la lavande qui peu à peu ont recouvert la pierre. Les êtres emportés dans le temps. Mais l’esprit, l’esprit vivace des poètes et des philosophes. Comme la sauge, comme la pierre, à la fois dans et hors du temps. Au-delà de la course, là pourtant. J’imagine simplement la sauge et la lavande sous un beau ciel d’orage aux lazzis électriques, quand le mistral file à grands traits et que par intermittence se découvrent par hasard, au plus fort des bourrasques, quelques lettres d’un nom : Albert Camus.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerard 804 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines