Magazine Humeur

La Grippe A H1N1 fait des ravages, oui, mais dans les caisses de l’État Français…

Publié le 04 janvier 2010 par Philippejandrok

1 milliard 500 millions d’euros, c’est la somme dépensée en vaccins, en Tamiflu, en masques, en gel... par l’État Français pour une pandémie qui a en fait touché bien peu de monde.

Le professeur Bernard Debré, membre du Comité Consultatif National d’Éthique, parle de véritable « gâchis » :

- « ...on a acheté des doses inimaginables de Tamiflu que l’on a données aux pharmaciens pour qu’ils les donnent… et la date de péremption c’est Avril 2010, mais on a acheté des millions, mais des millions de masques qui n’ont pas servi, des gels, qui n’ont pas servi… on se retrouve avec des dépenses qui se retrouvent être la totalité des déficits des Hôpitaux Français… le ministère a été un petit peu fort, un peu loin, en achetant 94 millions de vaccins… Je vous ferais remarquer aussi qu’au mois de juin on nous annonçait aussi entre 20 et 30 000 morts et c’était très anxiogène, il aurait fallut à ce moment là lire les publications anglaises, américaines qui montraient que cette grippe était une grippe pandémique, mais pandémique ne veut pas dire que c’est dangereux, pandémique, ça veut dire que ça touche tout le monde… »

Pas la peine d’aller si loin, il suffisait de lire la presse de nos voisins Suisses et Allemands qui critiquait ouvertement cette campagne de vaccination abusive, basée sur le mépris même de la santé.

Aujourd’hui en France, seules 200 personnes sont vraisemblablement décédées suite à une contamination éventuelle par le virus H1N1, 200 individus sur une population de 63 millions d’habitantset une commande de 94 millions de vaccins pour une population qui en comprend un tiers de moins ???

Ah oui, c'est vrai, il devait y avoir un rappel du vaccin, mais 63 x 2 = 126, pas  94 ???

Il faut avouer que ces gens du Ministère ont fait de sérieuses études dans les meilleures universités et écoles, et que ce sont des génies, la preuve !

Et le président Sarkozy a encore le culot de prétendre que « les caisses sont vides », il supprime 100 000 postes d’enseignants pour faire des économies, met au chômage nombre d’hommes et de femmes, alors que son gouvernement dilapide le trésor de la France ?

Allez j’y vais, je le redis 1 milliards 500 millions d’Euros jetés par la fenêtre que les contribuables vont de toute façon payer.

Madame Bachelot, cela ne vaudrait-il pas une petite démission pour incompétence notoire et manifeste ?

À présent que le gouvernement s’est fait enfumé par les labos qui se sont frottés les mains du somptueux bénéfice de la vente de ces produits parfaitement inutiles, il lui reste deux solutions :

-

Contaminer volontairement les Français pour rentabiliser les stocks.

-

Revendre ces mêmes stocks à des pays nécessiteux avant la date de péremption (dans 4 mois).

La troisième, selon notre Ministre de la Santé est de vacciner d’office les sans abris pour les sauver d’une contamination éventuelle, mais Roselyne Bachelot a-t-elle commandé le vaccin contre la pauvreté ? Et contre la bêtise ?

Ah non, ces vaccins là n’existent pas encore, le malheur frappe à la porte de chacun sans distinction de nos jours.

Comment peut-on, dans la situation actuelle, perdre autant d’argent pour rien, comment le président avec ses conseillers issus des cercles les plus élevés, n’a-t-il pas pu voir ce qui se passait, ce qui se tramait, à moins d’avoir été complice de l’enrichissement des labos ?

Allez, je vous affranchis, imaginons un instant que des laboratoires producteurs de vaccins et de médicaments envisagent de faire un gros coup, mais pour cela, ils ont besoin de la complicité des États.

Vous savez bien que cette information circule depuis un moment, les laboratoires pharmaceutiques attendent les étudiants en médecine à la sortie des universités après la remise de leur diplôme pour les soudoyer ou leur payer une partie de leurs spécialisation en échange de petits services, comme celui de prescrire tel médicament plutôt que tel autre à leurs patients, évidemment, c’est une information tenue secrète, imaginez un instant que cela se sache…

Mais pour une campagne présidentielle, c’est la même chose, on ne connaît pas toujours la provenance des fonds pour la mise en place des meeting, des déplacements, des hôtels, de toute la campagne médiatique d'une candidat, enfin, un financement qui se chiffre en millions d’euros.

Alors imaginons un instant un laboratoire ou une société écran sponsorisant la campagne d’un présidentiable, que le dit présidentiable remporte son élection, le laboratoire aurait-il sponsorisé, investit des millions d’euros de façon philanthropique pour ce candidat ?

Dans ce monde rien n’est gratuit, tout se paye ou se monnaye !

Il y a évidemment, nécessité d’un retour d’ascenseur à plus ou moins long terme.

Imaginons également que le labo en question produise un virus de grippe, rien de plus simple pour un biologiste, votre grand-mère fait de merveilleuses confitures et les biologistes vous sortent de merveilleux virus de leurs éprouvettes qu’ils lâchent dans la nature. Parallèlement les biologistes fabriquent pour un ou plusieurs labos, un vaccin capable de lutter contre les méchants virus, mais il faut à présent créer un vent de panique et effrayer la population le plus possible pour qu’elle soit disposée à utiliser le vaccin du labo en question. La campagne médiatique de marketing direct commence avec l’aide du Ministère de la Santé de notre pays, la ministre, Roselyne Bachelot, je vous le rappelle, est ancienne visiteuse médicale et connaît bien le monde des labos.

Et comme par le plus grand des hasards, le labo qui a secrètement produit le virus, a un vaccin très efficace justement en stock, c'est dingue non ?

Donc, la campagne de marketing B to C est lancée :

-

Attention grippe mortelle, protégez-vous, protégez vos enfants, vos parents… Si vous ne le faites pas, c’est à vos risques et périls. Le virus H1N1 a déjà fait de nombreuses victimes et nous prévoyons en 20 et 30 000 victimes supplémentaires, alors si ne voulez pas en faire partie, vous savez ce qu’il vous reste à faire… En plus, ce vaccin est gratuit…

Une telle intoxication à pour effet d’affoler la population et les labos se frottent les mains parce que même les politiques se piquent au jeu et ils parviennent finalement à leur vendre 94 millions de doses d’un vaccin qui sont sensées sauver 63 millions de Français.

Le chef du gouvernement qui a précédemment bénéficié du soutien de ces labos producteurs, ne peut pas leur refuser de leur rendre service, n’oublions pas que c’est pour la bonne cause et puis, si cela se trouve, ce membre éminent possède peut-être également des actions dudit labo, et pour 1 milliards 500 millions d’euros, les dividendes doivent être particulièrement intéressants.

Alors oui, bien sûr, l’État Français va acheter ce vaccin inutile puisque les Français sont assez idiots pour y croire et puis, on le leur fera payer de toute façon.

Voilà comment on assiste à une formidable escroquerie orchestrée par les plus hautes instances de l’État, des êtres confits d’orgueil avec un cerveau nageant dans le confort et la sécurité, le tout, au profit de groupes industriels puissants et de petits malins qui s’enrichissent sur la peur de la mort des masses.

Ouf ! Quelle chaleur, je crois que j’ai un peu de fièvre, la… la grippe peut-être, pas d’inquiétude, il y a 94 millions de doses dont on ne sait pas quoi faire…

Allez, nous vivons une époque formidable.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippejandrok 11422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte