Magazine

Vaccin H1N1 : le principe de précaution pris en grippe

Publié le 04 janvier 2010 par Stb

Vaccin Tous contre l’UMP, tous contre Sarkozy et contre les vaccins aussi. Ça y est, c’est l’hallali, ce son du cor lorsque l’on pense avoir mis la bête presque à mort. Tout cela parce que la France a acheté trop de vaccins, qu’elle les revend et que la grippe n’enfanta pas les cohortes de morts annoncés.

Ils sont venus, ils sont tous là pour chercher la ligne dans les médias. Français Bayrou proposant d’offrir les vaccins au tiers monde et l’ensemble du PS tirant à boulets rouges contre la majorité. On ne mentionnera pas, pour mémoire, la façon avec laquelle la gauche avait, en son temps géré l’affaire du sang contaminé et son impact.

Alors oui, la France s’est planté mais bon, que n’aurait-on entendu s’il avait fallu deux doses et si le virus avait muté. On touche là les limites des sociétés occidentales qui veulent aujourd’hui ne prendre aucun risque, n’avoir aucun mort.

Quant à la charge contre le Gouvernement, elle me semble excessive et chacun sait que ce qui est excessif… On attend la riposte !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stb 215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog