Magazine Asie

Manille

Publié le 04 janvier 2010 par Vuesdechine

Après notre semaine à buller à Popototan, nous avons terminé notre séjour aux Philippines par une nuit et une journée à Manille, où une amie nous attendait. Drôle de choc: après le calme, la mer à perte de vue, le ciel bleu et des beautés naturelles de tout côté, nous nous sommes retrouvés dans une mégapôle polluée, bruyante et grise à tous les niveaux.

Et c’est là qu’on mesure à quel point les Philippins sont inégaux. Alors que pour certains c’est grosse voiture, villa, et j’en passe, pour d’autres il ne reste que le trottoir. Première fois de ma vie que je vois tant de misère aux abords des rues d’une capitale. Et cela contraste d’autant plus qu’il y a aussi de très beaux quartiers, dont Makati, le coeur financier de Manille ou bien Green Belt, le nouveau centre commercial où l’on trouve toutes les marques de luxe possibles et où l’on tire des feux d’artifices…

Intramuros, le centre ville historique datant de l’époque des Espagnols, est quant à lui laissé à l’abandon, sans rénovation et avec des infrastructures très peu développées.

Philippines #6 Manille

Intramuros

Philippines #6 Manille

Intramuros

Philippines #6 Manille

Makati, le centre des affaires

Philippines #6 Manille

Green Belt

Les Philippins ne semblent pourtant pas trop affectés par tant d’injustices, peut-être est-ce la foi qui les aide à rester optismistes ?

Philippines #6 Manille

Pour rendre justice aux Philippins de Manille, je terminerai la description de cette ville par un inventaire d’épithètes: Manille est sale, polluée et bruyante, mais aussi souriante, joyeuse, et avenante…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vuesdechine 1815 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog