Magazine Médias

Desperate Housewives [6x 11]

Publié le 05 janvier 2010 par Lulla

dnes_season4_dh_lynette_min

If... // 15 2oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_149138
vlcsnap_170759

   Pour son retour après la courte trève hivernale, Desperate Housewives nous revient sur un exercice de style assez courant dans le monde des séries télévisées et qui permet de casser la routine. Suite au fameux crash sur Wisteria Lane, que je préfère appeler "incident aérien" d'ailleurs, les héroïnes s'imaginent à travers de brèves séquences ce à quoi leurs vies auraient pu ressembler si elles avaient fait d'autres choix et si leur destin avait été différent. Souvent, ce genre d'épisodes n'apporte rien et n'est qu'une pause dans la narration. C'est ce que je craignais pour Desperate et finalement, les scénaristes ont réussi à faire avancer les intrigues de chacun en même temps, même si tout est sans surprises.

   J'ai d'abord envie de commencer par le dernier "what if?", celui de Lynette, qui était remarquable. La prestation tout en sobriété de Felicity Huffman a contribué à sa réussite. Alors que ses jumeaux sont entre la vie et la mort, Lynette s'imagine qu'ils sont sauvés mais que l'un d'entre eux est handicapé à vie. Elle va alors devoir se battre avec Tom pour aider son fils à grandir malgré son handicap et toutes les difficultés que cela engendre au quotidien. Elle sera chaleureusement remerciée lors de la remise des diplômes de celui-ci quelques années plus tard. Le discours était très émouvant. J'avoue qu'il m'a fait verser une petite larme. Ce petit bijou de quelques minutes est la preuve, s'il en fallait une, que les scénaristes et les acteurs de la série peuvent être très à l'aise dans le drama pur. Cela sonnait juste, c'était assez réaliste. Pourquoi ne pas user de cette corde sensible plus souvent ? D'ailleurs, cette intrigue aurait pu être une "vraie" intrigue sur plusieurs épisodes si les auteurs l'avaient voulu. On aura peut-être à la place quelque chose de tout aussi intéressant : Lynette perd un de ses deux bébés. Il va donc falloir surmonter cette perte et ne pas en faire pâtir l'enfant restant. Enfin il n'est pas encore né... C'est un sujet grave qui mérite d'être traité avec sérieux pour une fois. Il suffit de le vouloir !

    Pour contrebalancer avec ces scènes qui ne sont pas d'une folle gaieté, avouons-le, c'est Gaby qui a pour mission de nous faire rire ! Son "what if?" à elle est un peu ridicule puisqu'elle s'imagine que si Celia a été sauvée lors de l'accident, c'est parce que Dieu a un plan pour elle. Elle essaye alors de lui trouver un don, qu'elle n'a vraisemblablement pas, et fait passer ses frustrations à travers elle. Au point qu'elle se retrouve au bout de vingt-ans avec une grande fifille au bord de la crise de nerfs si elle n'arrête pas tout de suite ses délires ! En plus de ça, Carlos l'a laissée tomber et Juanita ne lui donne pas souvent de ses nouvelles. Très vite, ce qui s'annonçait drôle devient donc pathétique et la transformation d'Eva Longoria en mamie plus que grisonnante n'est pas des plus réussies. L'intrigue la plus faible de l'épisode, clairement.

vlcsnap_161505
vlcsnap_164271

   Du coup, Susan aussi tente de nous amuser ! Puisque Karl est lui aussi entre la vie et la mort, elle s'imagine ce que sa vie aurait pu être si elle était restée avec lui. J'ai aimé que l'on ne nous ré-invente pas le personnage de Karl pour l'occasion. Il est resté fidèle à lui-même et a continué à la tromper à tour de bras. Madame s'est réfugiée dans la bouffe et a grossi à vue d'oeil. Le coup du personnage qui devient énorme, on nous le fait tout le temps. C'est devenu un classique depuis Monica dans Friends (même si dans ce cas précis, elle ne l'est pas devenue, elle l'était !). Ca marche toujours, le minimum syndical de rires est assuré. Pas de quoi se relever la nuit pour autant puisque ça ne va pas plus loin que ça !

  Karl toujours est au centre des toutes les attentions et pour cause : il meurt ! Comme je le disais lors de la review précédente, suite au cliffhanger, les scénaristes étaient dans une impasse : soit ils tuaint Karl, soit ils achevaient Orson. On a d'un coté un personnage qui a encore des choses à offrir et qui a beaucoup apporté à Bree en ce début de saison 6 et de l'autre un personnage devenu embarrassant, qui a perdu de tout son intérêt depuis plus d'un an. Le choix aurait donc dû être vite fait mais c'était sans compter la logique Marc Cherryenne ! Adieu la Bree sexuellement libérée, souriante, re-bonjour à la momie qui porte sur ses épaules tout le malheur du monde. Que vont-ils bien pouvoir faire d'un Orson paraplégique (qui finira sans doute par être un miraculé) et d'une Bree au bout du rouleau ? J'ai peur. En attendant, sur la fin du "what if?" lorsque Bree, qui a quitté Orson pour vivre pleinement sa passion avec Karl à ses risques et périls, apprend la mort de son ex-mari dans la solitude la plus complète, une belle émotion s'est dégagée. Il aurait fallu qu'il s'agisse de la réalité et non d'un rêve pour que cela soit vraiment bon et c'est un peu tout le problème de l'épisode : le "what if?" est plus intéressant que la réalité...

   Pout terminer, tandis que Katherine n'est pas convier à la fête, Angie nous dévoile une petite part de son mystère. Elle s'appelle en réalité Angela De Luca et, contrairement à ce qu'on pouvait imaginer et contrairement aux habitudes, ce n'est pas elle la psychopathe. C'est la personne qu'elle fuit depuis des années. Elle a tué un homme accidentellement, c'est vrai, mais ce n'est pas la vraie raison de sa cavale. Je dois bien reconnaître que pour le moment, cette intrigue sait rester... intriguante ! Le passage au tribunal était déchirant et en même temps trop classique pour que l'on soit vraiment touché.

vlcsnap_155710
vlcsnap_156997


// Bilan // Cet épisode un peu spécial de Desperate Housewives privilégie le drama pur à la comédie et c'est à la fois rassurant et rageant de voir que les scénaristes tiennent encore la route dans ce domaine. C'est un chemin qu'ils n'empruntent plus que très rarement désormais et c'est pourtant essentiel à la série, un de ses ingrédients de base. Quelques belles scènes sortent du lot tandis que d'autres sont passe-partout et/ou prévisibles. La suite ? On risque de retomber dans la routine mais on en parlera le moment venu !

   

44069764


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Desperate Housewives - Episode 5.04

    Desperate Housewives Episode 5.04

    La jalousie / Les creux de la rampe Back in buisness Saison 5, Episode 4 sur 24 Diffusion vo : ABC - 19 octobre 2008 Diffusions vf : C+ - 12 avril 2009, M6 - 8... Lire la suite

    Par  Speedu
    MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives - Episode 5.03

    Desperate Housewives Episode 5.03

    Les tyrans / L’homme qui en faisait trop Kids ain’t like everybody else Saison 5, Episode 3 sur 24 Diffusion vo: ABC - 12 octobre 2008 Diffusion vf : C+ - 5... Lire la suite

    Par  Speedu
    MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives, jolie video promo

    Desperate Housewives, jolie video promo

    Voici une jolie vidéo promo, dans la lignée des très belles photos, pour la saison 6 de Desperate Housewives qui commence ce dimanche sur ABC. Lire la suite

    Par  Fredp
    MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives - 6x01 Sneak Peaks

    Desperate Housewives reprend ce dimanche aux USA sur ABC. En attendant voici deux Sneak Peak du 6x01, season Lire la suite

    Par  Bubblefrog
    MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives - Episode 5.07

    Le désir / Ils se sont tant aimés What more do I need ? Saison 5, Episode 7 Diffusion vo : ABC – 9 novembre 2008 Diffusions vf : Canal +, M6 – 22 septembre... Lire la suite

    Par  Speedu
    MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives - Episode 5.08

    Acte de bravoure / Panique au White Horse City on fire Saison 5, Episode 8 Diffusion vo : ABC – 16 novembre 2008 Diffusions vf : Canal +, M6 – 22 septembre... Lire la suite

    Par  Speedu
    MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives [6x o1]

    Desperate Housewives

    Nice Is Different Than Good (Season Premiere) // 13 2oo ooo tlsp.    Les bonnes surprises arrivent toujours lorsque l'on s'y attend le moins. Lire la suite

    Par  Lulla
    MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte