Magazine France

Prince Pierre : «Dans la boue, dans la boue»… «j’peux pas, j’peux pas, j’peux pas…» !

Publié le 05 janvier 2010 par Kamizole

pierre-sarkozy-coulee-de-boue.1262657992.jpgJ’espère que Steve Warring ne m’en voudra pas ! Mais c’est top marrant et cela m’est venu à l’esprit à la lecture d’un article de Libération Pierre Sarkozy, rescapé d’une coulée de boue ? en même temps que d’autres pensées que je préfère taire. La plus aimable étant qu’il s’est trouvé dans son élément… Les personnes qui me lisent régulièrement sauront sans doute que “Prince Pierre” – promoteur de rap -a récemment défrayé la chronique élyséenne pour l’obtention d’une subvention à laquelle il n’avait à l’évidence pas droit.

Pure mentalité “d’assisté”… Payer, chez ces gens-là est sans doute un outrage. Ensutie de quoi on nous reproche sans vergogne d’attendre quelque chose de l’Etat, devenu “Pénitence”… pour les pauvres ! Force est bien de constater que ses vacances au Brésil lui coûtent peau de balle : il était reçu dans la résidence d’un ami de la famille Sarkozy, le chirurgien plasticien Ivo Pitanguy. Au jeu des “sept familles” on se demandera bien qui a profité de ses prestations… pour remarquer que le résultat ne plaide pas franchement en faveur d’une réussite.

Sinon, rien d’exceptionnel… Mais que ne feraient-ils pour faire parler d’eux ? Stratégie connue. Une coulée de boue. C’est ce que subit l’Amérique latine du fait d’El Niйo. Rien d’étonnant à ce phénomène cyclique. Il suffit de savoir que le nuage de pollution au-dessus de la Chine et de l’Inde n’y est pas étranger. Mais il leur a paru à Copenhague urgent de ne rien faire. Donc acte.

Ou comme quoi, la vague de froid qui touche aujourd’hui Pékin – des températures de –18 que j’ai connues à Montmorency en 1985 – n’est nullement incompatible avec le réchauffement climatique général. Il y a quelques années la Sibérie grelottait cependant que l’hiver ici était relativement clément. Et l’on nous annonce ici une quinzaine plutôt grelottante… Nous sommes entrés dans un nouveau cycle et si le Gulf Stream devait encore plus se tarir – hypothèse qui demande à être vérifiée – nous pourrions avoir en même temps des hivers aussi rigoureux que lors du “petit âge glaciaire” que des étés torrides ou non. Wait and see.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte