Magazine Sport

Mondial du snowscoot 2009

Publié le 05 janvier 2010 par Laurent Danflous

mondial du snowscootPour démarrer la saison, l'AF2S organisait les 19 et 20 décembre à Pra Loup, la Mecque du snowscoot, le "Mondial du Snowscoot". Riders, passionnés, fabricants et novices se sont rassemblés sur le front de neige aménagé pour l'occasion par l'association.

Loin de tout esprit de compétition, c'est une ambiance très conviviale et très "démonstration / découverte" qui ressort de ce weekend.
L'AF2S avait mis les petits plats dans les grands : une tente avec bains de soleil, dédiée à l'accueil des participants, une tombola, une (très) grosse bosse pour le show, deux petites pour l'initiation, du grand soleil et beaucoup de neige. Seuls bémols à mon avis, manque un stand dédié aux scoots d'occasion (nécessaire pour répondre à la requête de toutes les personnes qui ont succombés aux charmes de nos trottinettes après initiation) et un froid de canard; entendu parler de -25 degré.

Du côté des animations, un superbe show FMX / snowscoot fut le clou du spectacle. Sur une énorme bosse se sont affrontés de nuit, sous les spots lights 2 motos FMX et 5 scoots pour enchainer divers Supermans, one foot, cancan, cordobes, front Flip et autres...
Pour une première, le spectacle était superbe. Malheureusement, le froid a freiné une partie du public non connaisseur, et frapper dans les mains pour encourager  les pilotes permettait aussi de se réchauffer les mains.

Concours de bunny-up et de flat très conviviaux, avec une belle détente pour le doc qui passe plus haut que tout le monde avec 85 cm !
Le duall X a du être arrêté après les épreuves de qualification, dû a un manque de temps concernant les remontées du fait que le tire-fesse ne pouvait pas fonctionner... Ce sont les aléas d'une station de ski...

Pour la première fois, un podium 100% BM :

  1. Fabien Cousinie, champion de VTT DH prend la première place
  2. Aubry Enguerran
  3. Guillaume Roseren

Une tombola était organisée dont le premier prix était un snowscoot TNT Alu. C'est un italien chanceux qui l'emporta pour devenir un italien malchanceux le lendemain après le vol du snowscoot : honte à celui qui est capable de voler un scoot !

L'un des premiers intérêts d'un mondial, comme dans les autres sports est bien sûr de pouvoir rencontrer les marques, voir de près le nouveau matos et cerise sur le gateau, de pouvoir l'essayer ! Les constructeurs présents avaient joué le jeu avec beaucoup de matériel visible. Dommage, l'absence de la marque d'origine japonaise, JYKK ainsi que celle d'ASP.

Blackmountain

BM avait un stand chargé. Toute la gamme, des scoots a l'essai, un essai avec une planche avant à la place de la planche arrière (droit de réponse a Philippe Lasala pour parler de ce montage).
2 TMX, super concept qui permet à un propriétaire d'un Blackmountaine de se monter pour l'été, une trottinette DH assez bien foutue, dont le grip et le freinage sont extras. Le centre de gravité assez bas permet une appréhension aisée pour les novices; mais un poste de pilotage un peu bas pour les plus de 1,85 m.
Je remercie au passage Black Moutain de m'avoir prêté un engin adapté et réglé à mon gabarit, ceci m'a permit de vérifier enfin qu'un BM est un bel appareil qui fonctionne bien.

Insane Toys

IT a fait un passage éclair, dû à une activité chargée. La marque de Franck Petoud nous a montré de beaux produits et a fait de nombreux heureux, vue la quantité de personnes qui montaient leur matos aux abords du stand. Encore deux protos du TRANSS, le public aimerait bien voir arriver la version commercialisée. Le retour du titane, dont la plate forme remonte, comme sur le TITEN, jusqu'à la colonne de direction... Cette plate forme avait été enlevée sur la deuxième série pour un gain de poids...  Cette plateforme, ajoutée à une fourche ne possédant qu'une platine, me font penser au titane de Jykk.
Un superbe exemplaire du Compo, modèle en carbone équipé d'un guidon du même acabi afublés de la dernière potence IT Gold, d' une fourche Ti et surtout d' un kit carving sur glissière (merci le cousin quebecquois...). Ce snowscoot a fait son effet et est désormais disponible à la vente.

Dcade

La nouvelle marque canadienne avait quelques exemplaires de MAX et CK420 en demo.
A première vue, de pâles copies d'IT mais à mieux y regarder, "pâle", n'est pas approprié, quand on voit les couleurs flashy que revêtent les CK420 : rose, jaune, vert. Y a pas a dire, de quoi être vu sur les pistes.
Le MAX ressemble énormément à un Dirty auquel on aurait enlevé la poutre diagonale et dont la plateforme aurait été élargie. Les repères sont bizarres, les foot strap sont trop grands (peut être utiles pour un ride avec de boots de surf ?), la plate forme est trop large, et se plante dans la neige dès les premiers virages un peu carvés. Pas bien du tout ça, Monsieur DCADE. Sur le CK 420, ce n'est pas la même chose, on retrouve directement ses repères. La barre transversale est à mon goût trop grosse, elle gênera, au niveau des malléoles, le rider qui est positionné un peu en arrière; elle est grossière, un peu à l'image des soudures.
Les planches font l'unanimité : elles semblent solides et elles sont proposées dans plusieurs duretés. Si les tarifs sont compétitifs, peut être verrons nous une nouvelle marque distribuée en France ?

Sun Valley

La marque de vêtements Sun Valley, partenaire de la station, proposait de superbes tenues de ski, du beau matos, technique et esthétique.

Dr Jack

La marque de Corentin Desbois est la révélation de ce Mondial. On connaissait Dr Jack pour la qualité de ses grips et footstrap, c est avec la même optique que le coco propose 2 snowscoots : un rigide et un semi-rigide, tous deux en acier de qualité.
Le Demon, rigide, coupe court à nos habitudes; exit le berceau arrière, la plate forme se termine par deux tubes coupés en biseaux, exit la plate forme lisse en mousse, directement équipé de gripps, exit la fourche à 2 bras, remplacée par un pivot long et une platine, plus solide, moins lourd, plus facile à fabriquer...   Mais, (à mon avis) beaucoup moins jolie. Le poids avancé est inférieur à celui d' un titane...
Le Horus, semi rigide est equipé de deux biellettes actionnant un seul amortisseur, ce principe nécessite la mise en place d'une magnifique cardan à la place de la colonne de direction, qui donne un look "high tech" au scoot sans lui faire prendre trop de poids pour autant.
Ces deux snowscoots sont équipés de planches fabriquées par White Crystal. Elles sont présentées comme étant plus solides (mais aussi plus lourdes). A l'essai, elles se révèlent très agréables en courbes rapides avec une sensation d'être posé sur des « rails ». Elles nécessitent cependant un bon niveau de pratique pour les exploiter au maximum.
A noter que les planches sont disponibles en plusieurs tailles (le graphisme est personalisable) et que les planches (trop?) longues du Horus peuvent surprendre.
Dans tous les cas, il est a noter une qualité irréprochable de fabrication sur l'ensemble des produits, mais qui, malheureusement, se ressent au niveau du porte monnaie.

En conclusion, une planète snowscoot qui bouge; malgré le ralentissement que l'on ressent sur les différents sites et forums Internet.
On voit que le snowscoot arrive à une période de maturation. Espérons trouver la confirmation lors des championnats de France et championnats du monde, avec une participation importante des concurrents.

PS (DLD) : ce mondial n'était pas le premier à proprement parler puisque Insane Toys en avait organisait un il y a quelques années aux Diablerets. Par contre celui-ci est le premier indépendant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurent Danflous 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte