Magazine

Bonne et belle année "Invictus"

Publié le 05 janvier 2010 par Stephanebigeard
Bonne et belle année
Après une année 2009 pénible , voire même difficilement supportable pour beaucoup de monde...
Je souhaite vous présenter mes vœux pour une année 2010 beaucoup plus positive avec le poème “Invictus” qui signifie "invincible" en latin. !!!
Bonne et belle année Ce poème fut écrit par le britannique William Ernest Henley.
Atteint de tuberculose osseuse à 12 ans, Henley a dû subir l’amputation d’un pied.
Il a écrit le poème "Out of the night that covers me..." (le premier vers ) sur son lit d’hôpital en 1875.
Plus tard, un éditeur, Arthur Quiller-Couch en 1900 l'a intitulé "Invictus".
William Henley disait lui-même que ce poème était une démonstration de sa résistance à la douleur consécutive à son amputation.
Nelson Mandela avait noté les vers de ce poème sur les murs de sa prison.
Il les lisait et relisait chaque jour, et il explique lui même que c'est probablement ce qui l'a fait tenir dans les moments les plus sombres.
Cet homme qui a pu survivre des années en prison (27 années) dans une cellule trop étroite pour sa grande taille,
qui a pu supporter des travaux forcés épuisants,
qui n’a jamais cédé au désespoir et qui a même trouvé la force de suivre des études pour devenir avocat afin de renforcer sa détermination à lutter contre l’injustice.
Les deux derniers vers du poème de Henley résument bien toute sa philosophie :
I am the master of my fate,
I am the captain of my soul.

C'est une partie de l'histoire du dernier film de Clint Eastwood qui va sortir ce mercredi sur les écrans français...
Le titre du film est bien sûr INVICTUS avec Morgan Freeman dans le rôle de Nelson Mandela.
Bonne et belle année
Voici ce magnifique Poème en Français puis dans sa version originale, pour le puriste !!!
Invictus de William Ernest Henley, 1875.
Hors de la nuit qui me recouvre,
Noire comme un puits d'un pôle à l'autre,
Je remercie les dieux, quoi qu'ils puissent être
Pour mon âme indomptable.
Tombé dans l'étreinte des circonstances
Je n'ai pas gémi ni pleuré à voix haute.
Sous les coups de la fortune
Ma tête est ensanglantée, mais redressée.
Au-delà de ce monde de colère et de pleurs
Ne plane que l'Horreur de l'ombre.
Et pourtant la menace du temps
Me trouve et me trouvera, sans peur.
Peu importe l'étroitesse de la porte,
Le nombre des punitions sur le parchemin,
Je suis le maître de mon destin: I am the master of my fate
Je suis le capitaine de mon âme. I am the captain of my soul.
Bonne et belle année
Version originale de Invictus William Ernest Henley, 1875.
Out of the night that covers me,
Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.
In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.
Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds, and shall find me, unafraid.
It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.
Bonne et belle année
Allez, au plaisir de vous lire...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanebigeard 3992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte