Magazine

Turkménistan : mise à jour

Publié le 05 janvier 2010 par Graeme
Changer de président-dictateur pour un autre président-despote ne veut pas forcément dire changer dans le bon sens. Même si le culte de la personnalité du dirigeant s'est un peu calmé, la corruption, les droits humains bafoués, la pollution sont toujours quotidiens au Turkménistan. Ce qui semble bon pour les affaires, les réserves gazières gigantesques attirant nombres de multinationales sur place, l'exploitation des gisements n'étant, et de loin, pas encore arrivée à son point culminant.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Graeme 12261 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte