Magazine Poésie

J’ai rêvé de toi (Jean-Claude Brinette)

Par Arbrealettres

J’ai rêvé de toi (Jean-Claude Brinette)


Ton image est restée gravée dans ma mémoire
J’ai voulu t’échapper, te sortir de ma vie
Mais partout où je vais je ne pense qu’à toi
Et pourtant tu ignores combien je suis épris…

Ta démarche si légère hypnotise mon regard.
Tes longs cheveux qui flottent soulevés par le vent
Et dansent sur tes épaules accentuant le charme
D’une auréole dorée venue d’un autre temps…

J’aime ton sourire qui éclaire ton visage
Et le son de ta voix qui fait vibrer mon cœur,
Comme le chant d’une sirène. Il faut que je reste sage
De peur que je succombe devant tant de splendeurs

Ton regard si profond a pénétré mon âme
Tes yeux pleins de lumière ont changé toute ma vie
J’aime ton beau décolleté qui rempli mes fantasmes
Tes dents blanches éclatantes qui illuminent mes nuits

Un jour tu es venue dans mon jardin secret
Sous une pluie de roses, par des chemins fleuris,
Tu m’as donné ta main et un baiser discret…
Mais je m’suis réveillé et tu étais partie…

Peut-être bien qu’un jour tu liras ce poème,
Il n’est jamais trop tard pour dire ses sentiments
Je voulais tout simplement te dire: je t’aime
Comme te l’aurait dit un jour le beau Prince Charmant.

(Jean-Claude Brinette)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Romantique (Jean-Claude Faucheux)

    Romantique (Jean-Claude Faucheux)

    Le courrier, ça chemine. Des cachettes du sac la lettre hoche la tête: J’ai le timbre fêlé d’avoir tant voyagé! Et la dame en liseuse amoureusement songe: Le... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Insaisissable (Jean-Claude Izzo)

    Insaisissable (Jean-Claude Izzo)

    Insaisissable, insaisi, le silence palpite au bord de la margelle. Pourtant rien n’est encore issu et le vent se cherche des ailes au hasard d’un vol d’oiseau... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Le barreau scié (Jean-Claude Faucheux)

    barreau scié (Jean-Claude Faucheux)

    Cent pas dans l’antichambre de la nuit Bouches closes des portes emmurées Murs sourds de secrets dévorés Enfin la volte-face A la fenêtre et le barreau scié. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Navigateur solitaire (Jean-Claude Faucheux)

    Navigateur solitaire (Jean-Claude Faucheux)

    Si j’ai doublé le cap de l’espérance vague Si j’entaille la mer de sentes hasardeuses Si je griffe les vents de l’ongle de ma voile Si j’agrippe les heures... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Cascade (Jean-Claude Faucheux)

    Cascade (Jean-Claude Faucheux)

    Je t’apprendrai à jouer avec le feu à te rompre le cou à te briser les reins à marcher dans le vide sur une corde raide à te casser les dents à suer eau et... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Un joli métier (Jean-Claude Faucheux)

    joli métier (Jean-Claude Faucheux)

    De pierre de taille de granit ou de sable je cherche des poèmes avec vue imprenable les tape à la machine _ j’ai l’impression de les écrire _ les multiplie à... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean-Claude Dubois

    O Nocturnes !         Vous         qui refusiez à notre église         d’avoir des amants              vous êtes aujourd’hui         comme elle,         allongé... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine