Magazine Info Locale

Radioactivité : encore plus fort qu’avec la taxe carbone ! le décret ne doit pas rester discret

Publié le 05 janvier 2010 par Gezale
Radioactivité : encore plus fort qu’avec la taxe carbone ! le décret ne doit pas rester discretNous reprenons, mot pour mot, le texte d’un article venant de paraître sur le site de notre ami berrichon Gilblog* dont nous vous avons précédemment parlé. Cette information est véritablement sidérante, pour deux raisons : son contenu d’une part, et d’autre part le fait qu’à notre connaissance, aucun média national ne s’en était fait jusqu’alors l’écho.
« Je commence par vous donner la référence (autrement vous ne croiriez pas ce qui va suivre) : magazine UFC Que Choisir numéro 477 de janvier 2010 page 4.
Maintenant venons en au sujet.
En mai 2009 le Gouvernement a publié un arrêté autorisant l’ajout de substances radioactives dans les matériaux de construction et les biens de consommation ! Riposte de la Commission de recherche et d'informations indépendantes sur la radioactivité (Criirad) : le Conseil d'État est saisi. Petit soulagement.
Pourtant en 2002, le code de la santé publique renouvelait l'interdiction d'ajouter des substances radioactives ou des déchets provenant d'une activité nucléaire dans les matériaux de construction, biens de consommation et aliments. Malgré un avis défavorable de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et en violation à la loi du 28 juin 2006 sur la gestion des matières et déchets radioactifs, il y a des fous dangereux au sein du gouvernement et de l'administration pour imaginer et décider des lois et des arrêtés qui menacent notre santé, et qui sont anticonstitutionnels !
Pour votre information les signataires de cet arrêté sont les suivants : Le ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, Jean-Louis Borloo. La ministre de la Santé et des Sports, Roselyne Bachelot. La ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, Christine Lagarde. Le secrétaire d'État au Logement, Benoit Apparu.
Si l’arrêté n’est pas annulé par le Conseil d'État, tout ce que nous utilisons (les voitures et les meubles, le ciment, la laine de verre, les vitres, les emballages et pourquoi pas les vêtements...), pourrait contenir des radionucléides et les libérer dans notre environnement. Comme la durée de diffusion et d'élimination de ces substances radioactives est de 30 ans au minimum, nous aurons le temps d'être bien exposés…Et, qui sait, il se trouvera peut être des "experts" pour nous rétorquer que c'est "en dessous des normes", et qu'autrement "ça coûterait trop cher" !
Au moment où cette nouvelle circule, le président de la République annonçait dans ses vœux à propos de la taxe carbone que "dès le 20 janvier, le gouvernement présentera un nouveau dispositif afin que les consommateurs soient incités à consommer mieux et les producteurs à produire propre" et, a-t-il ajouté, "grâce au Grenelle de l’Environnement, nous allons pouvoir relever le défi de la protection de notre environnement". Amère ironie de l'actualité.
La Criirad appelle les citoyens et les associations à se mobiliser et à demander aux autorités le maintien des interdictions et l’abrogation de l’arrêté du 5 mai 2009. Le recyclage des matériaux radioactifs doit rester confiné dans les filières nucléaires sans possibilité de diffusion dans le domaine public. Un dossier d'information très complet et des modèles de lettres sont à la disposition de tous ceux qui souhaitent participer à la campagne, sur le site de la Criirad.
Sur le site AgoraVox, Alain Michel Robert s'insurge : "Mais qui donc arrêtera cette bande de cinglés qui nous gouvernent ?! Quelle idéologie devenue démente les aveugle à ce point là ? Quelle toute-puissance les anime pour qu’ils puissent s’autoriser à légiférer à tour de bras (Hadopi, Taxe carbone…) des lois et des arrêtés anticonstitutionnels ?"
Alain Michel Robert s'interroge avec pessimisme. "Qui les arrêtera ? Nos députés, devenus de simples godillots sans plus aucune représentativité ni aucun pouvoir (1) ? La presse inféodée au pouvoir financier ? La justice qui se trouve de plus en plus amputée de tous les outils lui permettant un minimum de contrôle sur la délinquance en col blanc (disparition du juge d’instruction, dépénalisation du droit des affaires et de la consommation, refonte des services de la Répression des fraudes…) ? Les instances scientifiques noyautées par les intérêts privés ? Plus aucun contre-pouvoir ne fonctionne véritablement…"
Si, il reste les principaux intéressés, les citoyens, mais il faut qu'ils se bougent ! Ça devient urgent.
(1) Note du blogueur : je connais des députés qui ne sont pas des godillots et qui vont s'intéresser à cette information.
Sources :
Que Choisir, numéro 477 - 4,20 €
www.criirad.org/
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/des-substances-radioactives-67523

*Gilblog http://www.gilblog.fr/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine