Magazine Insolite

Elle assiste à la crémation et le retrouve vivant le lendemain !

Publié le 06 novembre 2007 par Chantal Doumont

Une femme croyant avoir assisté à la crémation de son fils le retrouve vivant le lendemain !

La police de Manchester a ouvert une enquête pour tenter d'élucider un drôle de mystère. Une femme a en effet assisté à la crémation d'un homme qu'elle aurait juré être son fils, qui a en fait été vu vivant le lendemain à 80km de là. 

Selon la police, l'affaire a débuté le 12 octobre avec la découverte du cadavre d'un homme d'une trentaine d'années à Manchester. Il a été identifié comme étant Thomas Dennison, âgé de 39 ans, par un travailleur social qui le connaissait. Les autorités ont alors contacté la mère de Dennison, Gina Parrington, 58 ans, qui a identifié la victime comme étant son fils. 

"Comme le veut la procédure normale, le corps a été remis à la famille de la personne, et incinéré le 30 octobre", a expliqué un porte-parole de la police tenu à l'anonymat. 

Sauf que Thomas Dennison a été découvert vivant le lendemain à Nottingham,à environ 80km de Manchester. 

La police croit maintenant connaître la véritable identité de la victime, un sans-domicile fixe, et tente de prendre contact avec sa famille en Irlande. 

Gina Parrington assure, quant à elle, que la ressemblance entre le mort et son fils était remarquable. "Je lui ai tenu la main et j'ai embrassé sa tête. Je suis resté avec lui pendant environ 40 minutes et j'aurais juré que c'était mon fils", a-t-elle déclaré dans le "Manchester Evening News". "Nous avons organisé ses funérailles mardi et les gens pleuraient vraiment car Tommy est un garçon charmant". 

La police a, elle, saisi la Commission indépendante des plaintes de la police.

La Presse Canadienne

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine