Magazine Humeur

Moi et Sarkozy : Finalement je l'aime bien

Publié le 06 novembre 2007 par Valeuf

Moi notre nouveau président je l'aime bien. Franchement je dois vous dire au début je l'aimais pas. J'ai même écrit des choses horribles à son sujet. Maintenant quand je relis ce que j'ai dit sur Sarkozy j'ai honte. Je voulais vous le dire, vous l'écrire, c'est important. Je crois qu'on devrait tous dire ce qu'on a sur le coeur. Et moi et bien je veux dire à tous : j'aime Sarkozy, notre président à tous.

La Lutte est terminée...
J'ai remporté la victoire sur moi-même
J'aime Sarkozy.

Le grand Sarkozy : impossible de lui échapper, ça serait un crime. On ne peut plus éteindre la source médiatique. Encore aujourd'hui j'étais heureux voici un extrait du flux RSS de Libération (vers 13h) et sans coupure :

  • Sarkozy : «J'irai chercher tous ceux qui restent» au Tchad
  • 172%, la véritable augmentation de Sarkozy
  • Sarkozy à un pêcheur: «Toi si tu as quelque chose à dire, tu as qu'à venir ici!»

Après avoir lu cela j'étais heureux. Tout simplement ! J'avais quelques souvenirs dans mon esprit. Il me semblait qu'avant j'avais dit du mal de cet homme magnifique. Enfin des fois mon esprit me joue des tours.

La guerre c'est la paix

Notre grand maître a su nous montrer, encore une fois, par sa grande bravoure toute la puissance de cette doctrine qu'il vient de mettre en place. Il est allé voir les méchants pêcheurs. Ces ennemis venus des pourtour de Francéania. Ces bordures de notre territoire où les ennemis veulent nous assaillir. Seul avec des "gendarmes mobiles" notre plus grand frère a été affronter l'ennemi, LE média nous rapportant cet acte de bravoure en ces termes :

Arrivé en milieu de matinée, M. Sarkozy est allé immédiatement au contact des marins pêcheurs présents le long des quais. [...]Il a fait face aux multiples invectives, répondant à l'un: "Toi si tu as quelque chose à dire, tu as qu'à venir ici!"

Suite a cela les ennemis se sont calmé gentillement. Il était évident qu'il n'aurait jamais oser affronter notre Président à tous tellement sa force est grande. Voila comment avec des propos guerrier notre grand frère a ramené la paix.

L'ignorance c'est la force

Aujourd'hui nous parvenait un télégramme du front Tchadien. Notre force (Sarkozy à lui seul) venait de remporter une brillante victoire. Notre maître à en effet rapporté avec lui sept journalistes et hôtesse détenus par les forces ennemis de "l'Afrique à Papa".

J'avoue avoir eu une pensé non-orthodoxe. Je me suis dit en entendant cela que nous allions avoir une mauvaise nouvelle. Mais je me suis trompé. J'ai en effet appris peu de temps après que le salaire du président allait être augmenter de 172%. Je pense que c'est bien il le mérite. Il travaille plus que nous autre : une fois sur le front du Tchad, une autre fois sur le front des pourtours de Francéania. Je crois qu'il nous montre un bel exemple d'appliquer une doctrine du Parti : "Travailler plus pour gagner plus".

La liberté c'est l'esclavage

Notre président, homme de tous les combats justes, homme des nobles taches. Avec l'aide d'éminents membre du Parti Intérieur, il a réussi à sauver de l'esclavage des enfants de plus en plus jeunes. Cet enfant échappant de justesse à l'esclavage s'appelle Kyrill Buneanu. Mais le télégramme officiel raconte mieux que moi ce joyeux événement :

Kyrill Buneanu a battu un record, celui «du plus jeune enfant détenu depuis l’ouverture des centres de rétention au début des années 80»

Quelle joie, quel bonheur d'entendre toutes ces merveilleuses nouvelles. Je suis guéris. J'aime le grand frère. La lutte est terminée. Adieu camarade.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Valeuf 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte