Magazine Océanie

Premier vrai contact avec la faune australienne

Publié le 21 décembre 2009 par Le7emeblog @arnojoly
Toujours à la recherche de bons plans, nous avons demandé à Stefen s'il pouvait nous trouver un peu de boulot rémunéré. Notre ami Jason a profité de l'occasion pour nous proposer un travail. Il nous a dit qu'il y en avait pour deux heures et Stefen nous a assuré que c'était un "easy work".
Bref on savait juste que c'était ramasser des plantes dans le bush et qu'il passerait à trois heures de l'après midi le lendemain. Après l'avoir attendu pendant près d'une heure, on a décidé avec
Arnaud d'arracher des mauvaises herbes chez Stefen et exploser des racines de bambous à coup de pioche. Une fois ce travail terminé notre Jason est arrivé avec deux heures et demi de retard, car il était resté fêter sa victoire au golf avec quelques bières. Donc finalement, on est bien parti bosser, direction pour la première étape, la maison de Jason où on a eu le droit à un sandwich beurre, jambon (il a gagné trois gros jambons au golf), compote de pomme. Puis, deuxième étape, direction le bush.
Très sympa comme endroit, en gros c'est la forêt, avec serpents, araignées et toutes sortes de choses bizarres. Donc pas de petites chaussures et petites chaussettes...
Après un petit trek dans la forêt, on arrive enfin à l'endroit voulu, c'est à dire bourré de plantes que Jason cherchait. Il s'agit de sortes de roseaux dont il extrait le coeur pour en faire de la décoration pour les bouquets de fleurs. Notre travail consiste à prendre le coeur qu'il nous donne, le secouer pour en enlever les impuretés et y mettre un élastique autour pour les fixer. Rien de compliquer... Sauf que j'ai eu ma première expérience concrète avec une "Bull Head". Il s'agit d'une "jolie" fourmi, grosse comme une phalange (je vous laisse taper le nom dans Google Image). Une belle morsure à la cheville gauche à travers la chaussette. Je peux vous dire que j'ai
bien douillé sur le coup et j'ai bien flippé. L'Australie étant réputée pour ses animaux dangereux, se faire piquer par l'un d'entre eux dans le bush, c'est un peu la panique.
Mais bon rien de méchant puisque ce n'est qu'à partir de cinq piqûres en même temps que vous êtes très mal ! J'en n'étais qu'à une :-). Bref, après un pansement "made in Jason", fait d'un mélange d'herbes, j'ai continué mon travail à suivre Jason dans les fourrés. Arnaud lui étant caché, car il n'était pas fier. Au final on a fait une cinquantaine de paquets, qu'on a ensuite divisé en trois et qu'on a porté sur notre dos. Soit environ 13 kilos chacun pour Arnaud et moi, et plus pour Jason. Donc on s'est trimballé en mode Sherpas avec nos kilos sur le dos à travers la forêt, à traverser des ruisseaux, passer par dessus des troncs, en dessous des branches, sur des rochers, etc... Il faut préciser que les feuilles ramassées coupent comme du papier. Donc bonjour les petites coupures par ci par là... Au final on est quand même arrivé à la voiture en étant bien creuvé. Fin du boulot qui a duré une heure et demi.
Comme tout Australien qui se respecte, on est allé au bar après le travail. On a eu le droit à trois pintes, puis on est allé chez Jason où il nous a fait deux sandwichs style kebab, puis il nous a préparé du jambon à emporter dans notre gîte. Enfin, il nous a donné 20 dollars chacun. Donc bref, une journée pleine de souvenirs, physique, bien rémunérée et typiquement australienne.
PS : ma cheville va bien, ça fait mal sur le coup, mais après quatre ou cinq heures on ne sent plus rien.

Premier vrai contact avec la faune australienne

Wyong


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le7emeblog 69 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte