Magazine Internet

Politique 2.0 : de la communication politique à l'élection

Publié le 03 janvier 2010 par Red-Act | Concepteur | Rédacteur | Alsace @red_act

633981309873125000.pngIl faut le dire, la politique 2.0, héritière putative de la notion de web 2.0 est d’abord un concept. Un concept dans le sens où avant d’être 2.0, les usages publics sur internet, la communication des élus, les e-campagnes gagneraient d’abord d’être 1.0.

Les percées du médium internet lors des campagnes américaines et françaises ont finalement peu été suivies d’effets directs dans la pratique. Certes les élus ont ouvert des sites vitrines, des blogs, des comptes facebook ou twitter, certes les plus chanceux participent aux conférences données par NKM. Mais l’e-démocratie reste une affaire de sprints électoraux alors qu’elle gagnerait à être une course de fond numérique et participative.

E-lecteurs = électeurs

L’arrivée des médias sociaux comme Facebook, l’impact de l’e-réputation, l’audience des blogs politiques et des blogs d’hommes politiques devraient aujourd’hui pousser à une prise de conscience de l’évolution comportementale des pratiques liées à la politique et à l’internet.

Les citoyens aiment aujourd’hui être consultés. Encore faut-il oser le faire ! Ils aiment qu’on leur parle. Encore faut-il que le contenu des blogs et sites d’élus ne soit pas bâclé ou n’arrivent pas dans les tâches ultimes des assistants et secrétaires ! Ils adorent avoir l’impression de pouvoir suivre leurs élus. Encore faut-il qu’il y ait de la vie dans les profils facebook ou dans les blogs qui font l’opinion.

Cette réalité « cyber-démocratique » implique aujourd’hui une prise en compte des efforts à faire pour adapter l’offre en matière de communication politique avec les attentes des e-lecteurs et électeurs. Ici aussi, si tout devient possible, encore faut-il s’en donner techniquement les moyens et mettre en place autant des stratégies éditoriales, des chartes sémantiques qu’une culture de l’e-communication politique

 Enfin, on retiendra bien entendu qu’il ne suffit plus de parler de politique pour être élu aujourd’hui. Il convient d’initier une ambiance, une connivence, une dynamique. C’est le sens de la mise en œuvre de véritables stratégies de communication politiques.

Avec les élections régionales, les cantonales, les législatives et les municipales, les 4 années à venir seront décisives et ouvriront des perspectives fortes aux candidats qui surferont sur le web et sur l’effet internet.

Pour en savoir plus, contactez-nous


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines