Magazine Société

Suite du référendum en Huyane et Martinique (victoire du non)

Publié le 10 janvier 2010 par Sylvainrakotoarison

(dépêche)
Suite du référendum en Huyane et Martinique (victoire du non)
http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/01/11/l-ump-satisfait-du-resultat-du-referendum-les-elus-de-guyane-s-interrogent_1289898_823448.html
http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-823448,50-1289898,0.html
Le gouvernement et l'UMP satisfaits du résultat du référendum, les élus de Guyane s'interrogent
LEMONDE.FR avec AFP | 11.01.10 | 09h02
e ministre de l'intérieur de l'outre-mer Brice Hortefeux et la ministre chargée de l'outre-mer Marie-Luce Penchard estiment que "Les électeurs de Guyane et de Martinique, par ce vote négatif, ont rejeté le passage à l'article 74 qui devait leur donner plus d'autonomie. Avec ces résultats, les électeurs ont souhaité clore pour longtemps ce débat sur cette question", affirment les deux ministres dans un communiqué commun. "Les ministres appellent les électeurs qui seront de nouveau consultés le 24 janvier prochain à rester mobilisés pour exprimer leur choix définitif". "Comme le président de la République, Brice Hortefeux et Marie-Luce Penchard tiennent à remercier nos concitoyens de Guyane et Martinique qui se sont déplacés nombreux pour faire entendre leur voix", ajoutent-ils. Les deux ministres "se félicitent que la campagne se soit déroulée de manière démocratique". "Chacun a pu s'exprimer librement, dans un climat serein, sans incident notoire à relever", soulignent-ils.
Le secrétaire national de l'UMP à l'outre-mer Eric Raoult estime, lundi, que le non des Guyanais et Martiniquais à une autonomie accrue par rapport à la métropole est "un vote qui donne satisfaction". S'exprimant sur RFO, M. Raoult a rappelé que les deux fédérations UMP de Guyane et de Martinique s'étaient prononcées pour le non. "Donc c'est un vote qui suscite satisfaction, non pas du gouvernement, parce qu'il n'avait pas voulu faire pression d'un côté ou d'un autre, mais nous avions entendu les arguments de nos amis au niveau local", a déclaré l'ancien ministre. "Maintenant à nous de réussir le 24 [janvier, date des réfèrendums en Martinique et Guyane pour une collectivité unique à la place du conseil général et du conseil régional], d'expliquer en métropole quelle est la signification de ce vote, un vote d'attente c'est vrai, il y a des problèmes qui restent", a-t-il ajouté. Soulignant que "les bureaux de vote sont plus importants que les barrages sur les routes", M. Raoult a estimé que "le vote du 10 janvier restera pour longtemps celui d'une large majorité nette, claire".
Christiane Taubira, députée Divers gauche (DVG) de Guyane, estime que "le tour de passe passe a été de faire croire que la seconde consultation (celle du 24 janvier, ndlr) était une alternative à la première. (...) Mais on leur a fait croire que le 24 janvier accoucherait d'un article 73 renforcé. Renforcé par rien du tout". Chantal Berthelot, l'autre députée (DVG de Guyane) estime que :"c'est un résultat négatif qui pose question. D'autant plus que l'écart est énorme. Il ne faut pas minimiser ce qui s'est passé même s'il faudra prendre le temps d'analyser les choses. Il faut respecter le résultat. Je retiens deux choses : la faible mobilisation des électeurs et l'écart qui, c'est vrai, m'impressionne. " Jean-Etienne Antoinette, maire de Kourou et sénateur DVG, a déclaré qu'il "y a toujours un écart important entre les élus qui sont des gestionnaires et qui voient un peu plus loin que la réalité et le quotidien des personnes. (…) On s'inscrit de façon historique et inéluctable vers une augmentation des responsabilités au niveau local. La culture du changement, ce n'est pas évident. Dans n'importe quelle entreprise, quand on demande une réorganisation, cela fait peur. Il reste une opportunité de discuter avec le gouvernement sur un ensemble de sujets concernant le développement économique de ce pays". 
 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine