Magazine Société

Accorder le droit de vote aux étrangers ?

Publié le 12 janvier 2010 par Flavienneuvy

Le débat rebondit depuis quelques jours. Ce fut d'abord Eric Besson qui, "à titre personnel", s'est déclaré favorable au droit de vote des étrangers. Lire ici

Martine Aubry a profité de ses vœux pour faire une annonce incroyable : le PS va déposer une proposition de loi afin d'accorder le droit de vote aux étrangers. Je dis qu'il s'agit d'une annonce incroyable car c'est une idée qui a...30 ans. Et oui : elle faisait partie des fameuses 110 propositions du candidat François Mitterrand pour les élections de 1981...Du périmé réchauffé donc.

Lire la proposition 80

Depuis, les socialistes sont restés 15 ans au pouvoir (pouvoir législatif) et ils n'ont rien fait. En réalité, les socialistes sont volontaristes quand ils ne sont pas au pouvoir.Lire ici 

Alors que penser de ce débat ? Faut-il accorder le droit de vote aux étrangers et donc le droit d'éligibilité (l'un ne va pas sans l'autre) ? Les défenseurs de cette idée proposent d'accorder le droit de vote aux élections municipales. Première question : pourquoi aux seules élections locales ? Pourquoi parmi ceux qui sont favorables au droit de vote des étrangers certains veulent le limiter aux seules élections locales (d'autres sont favorables au droit de vote total) ? Si parmi les lecteurs de ce blog il y en a qui peuvent m'expliquer ce point, je suis preneur d'une discussion.

Ensuite le principal argument avancé par ces mêmes personnes est d'expliquer qu'à partir du moment où les étrangers paient leurs impôts en France, ils devraient avoir le droit de désigner leurs élus. Ah bon ? Payer des impôts=droit de vote ? Pour mémoire, notre république fonctionne sur le principe simple du peuple souverain. C'est le peuple français qui désigne par le vote ses représentants. Accorder le droit de vote aux étrangers c'est abandonner une partie de cette souveraineté. Ce n'est pas possible. Alors on pourrait objecter que les Européens membres de l'UE peuvent d'ores et déjà voter et se présenter aux élections municipales. Alors pourquoi pas les autres ? Deux réponses : d'abord nous avons un espace commun et des règles communes avec les pays des étrangers concernés par ce droit de vote et ensuite il y a un principe de réciprocité. Si un Portugais habitant en France peut voter pour les élections municipales (et européennes), l'inverse est également vrai : un Français peut voter aux mêmes élections au Portugal.

Je suis donc défavorable au droit de vote pour les étrangers. Ayant habité longtemps à l'étranger avec mes parents, il ne nous est pas venu à l'esprit une seconde de nous mêler de la politique menée par les gouvernements des pays dans lesquels nous habitions. Cela ne nous regardait pas et il était bien naturel de ne pas nous occuper des affaires intérieures de ces pays même si mes parents payaient leurs impôts sur place. D'ailleurs les rares Français qui ont tenté de franchir la ligne jaune ont tous été expulsés manu militari.

Flavien Neuvy


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Flavienneuvy 1312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine