Magazine

Le combat d'hiver

Publié le 13 janvier 2010 par Lael69
Le combat d'hiverJean-Claude Mourlevat
Gallimard-Jeunesse
330 pages
Roman Ados à partir de 13 ans
hèmes: Hiver, Survie, Amitié
Quatrième de couverture: Le combat d'hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt.Ont-ils la moindre chance d'échapper aux terribles «hommes-chiens» lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées ? Pourront-ils compter sur l'aide généreuse du «peuple-cheval» ? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange ? Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu'on dit perdus d'avance. Et pourtant.
Après avoir lu Le chagrin du roi mort, je m'étais promis de poursuivre ma découverte de Jean-Claude Mourlevat avec Le combat d'hiver. Admirable conteur et tisseur de mots, on retrouve dans ses romans cet univers un brin fantastique, cette complicité entre les personnages qui confèrent à ses histoires une belle part aux sentiments et aux valeurs humaines.
Helen Dormann est la pensionnaire d'un orphelinat, dont on ne sait dans quelle ville il se situe. Ce matin là, Helen a besoin de prendre congé pour aller voir sa consoleuse. Bien que nous sommes qu'au mois d'octobre, Helen a un gros coup de déprime. Son amie Milena Bach accepte de l'accompagner selon des règles très expéditives. Si l'une des jeunes filles n'est pas rentrées avant l'heure indiquée, alors une camarade choisie au hasard en subira les conséquences et sera enfermée au cachot. Sur la route, Helen et Milena croisent deux garçons de l'orphelinat voisin: Bartolomeo et Milos. D'emblée, alors que leurs regards se croisent à peine, les quatre jeunes gens se jurent amitié en faisant colporter des messages secrets. Mais le temps presse et l'entrevue prend court. Helen va chez Paula afin de trouver un air chaud, une "maman" qui saura la réconforter de son triste destin. Bons petits plats, paroles rassurantes, détresse envolée, c'est le rôle de ses matriarches pas comme les autres. Quant à Milena, elle l'attend à la bibliothèque. Ayant fait le plein d'énergie et d'amour, Helen revient chercher son amie pour rentrer à l'orphelinat. Mais c'est seule qu'elle y retournera, le coeur lourd, l'âme en peine et désoeuvrée du comportement de Milena. Pourquoi a-t-elle fuit ? Plus tard elle apprendra grâce à Milos que Milena ne s'est pas sauvée seule. Bartolomeo a aussi disparu. Et de questions s'ajoutent celles de leur passé. Que sont devenus leurs parents ? Qui dirige l'orphelinat ?
Le combat d'hiver est à l'image du Chagrin du roi mort, un roman d'une grande qualité. Les liens qui unissent les personnages entre eux sont intenses et émouvants. Dès les premières pages, le lecteur est happé par ces jeunes adolescentes orphelines dont on pressent que la vie ne leur a pas fait de cadeaux. On s'imprègne de l'ambiance hivernale, de ce froid qui s'insinue jusqu'au fond des coeurs, à tel point que l'on a besoin d'une consoleuse qui apportera chaleur et amour. Inattendue, l'intrigue prend une tournure haletante avec l'arrivée d'éléments perturbateurs: la fugue de Milena et de Bartolomeo, le personnage de Van Vlyck, les hommes-chiens ... L'auteur sait mêler étroitement les registres: les personnages ont un passé dont il faudra découvrir la vérité, l'Histoire est présente et prend des allures imprévisibles car Le combat d'hiver est un roman du courage, de la survie pour sa liberté. Des peuples opprimés, une voix bafouée, la fuite des orphelins, tout ceci représente ce combat d'hiver. Le fantastique et l'imagination découlent selon un naturel remarquable: une ville imaginaire, une société La Phalange, régime totalitaire qui a brimée la voix du peuple, les combats de gladiateurs pour gagner leur vie... Jean-Claude Mourlevat sait jongler avec les genres pour nous offrir un texte puissant de suspense. Toujours poignante, l'écriture de Jean-Claude Mourlevat nous bouleverse par des mots magiques, authentiques qui signifient une rage de vaincre, une fureur de vivre. Célébrant haut et fort les valeurs humaines tels que le courage, l'amour, l'amitié, il propose une réflexion sur le choix et le libre-arbitre, les dérives des sociétés, le manque d'expression. Malgré le désespoir, il y a cette note fulgurante, cette lumière qui scintille et qui dicte les avancées des personnages. Une très belle lecture jeunesse, parmi celles qui tiennent à coeur. Comme l'a écrit Anna Gavalda "Ecriture superbe d'un auteur qui aime ses lecteurs. Qui les aime, les respecte et les honore." Je ne peux qu'approuver.

Le combat d'hiver
Le combat d'hiver 5/5 champignons


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 7475 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte