Magazine Focus Emploi

Bonnes pratiques de l'analogie et l'antilogie

Publié le 13 janvier 2010 par Marianne Dekeyser @IDKIPARL
Bonnes pratiques de l'analogie et l'antilogieEn matière d'idées pour innover, la recherche d'analogies, voire de benchmarks ou de références inspirantes reste une voix souvent explorée.
Celle-ci n'est cependant pas toujours utilisée à bon escient : soit parce que la transposition est directe (or le contexte reste essentiel dans l'analyse), soit parce que l'effort se porte uniquement sur les modèles qui sont les plus proches de l'objectif que l'on s'est fixé.
Comme toute recette (même simple), tout est question de matière première, de dosage et de bonne combinaison. Reprenons l'exemple de notre illustre Steve Jobs et de sa façon d'aborder le marché de la musique en général [exemple extrait de "Getting to plan B" et relayé dans BNet].
Quand Steve Jobs s'est intéressé au marché de la musique, il a regardé les analogies et les antilogies intéressantes.

Il savait que Sony avait vendu 300 millions de WalkmanIl savait que Napster avait 26 millions d'utilisateurs qui pouvaient télécharger une chanson à la fois.
Le business modèle développé par Gillette (hors du domaine d'activité de la musique) a consituté une inspiration décisive. Gillette a construit son business modèle (beaucoup copié depuis) en vendant des rasoirs jetables (l'équipement) à "prix abordables" et à faire ses marges sur les lames (le consommable) à recharger régulièrement.


Steve Jobs
a sélectionné ce modèle et l'a inversé parce que son contexte était différent avec un acteur tel que Napster qui permettait de télécharger de la musique pour presque rien. Apple ne pouvait se contenter de faire payer le hardware à un prix très bas et la musique (le consommable) à un prix élevé. De façon très simplifiée, il a "chargé" le coût de l'équipement et pas celui de la musique en développant une nouvelle solution-système à haute simplicité d'usage.
En résumé, regarder les bonnes pratiques a priori directement transposables et intéressantes (c'est-à-dire non directement transposables) de certains marchés proches et plus éloignés (tendances, business modèles, technologies phares, process, attentes clients...), combiner des éléments et personnaliser !

Image : crestock

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marianne Dekeyser 210 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte