Magazine Société

Le Copier-Coller de Chatel

Publié le 13 janvier 2010 par H16

Dans l’actualité, à part quand on choisit l’angle moqueur, le réalisme pousse à ne pas souvent se réjouir. Mais parfois, la bourde comique d’un tâcheron au service d’un ministre apporte, de façon tout à fait fortuite, ce petit rayon de soleil. Cette fois-ci, c’est Luc Chatel qui s’amuse à … recopier Wikibéral, l’encyclopédie libérale.

Pour les petits canaillous qui ne le sauraient pas encore, Wikibéral est le travail titanesque entrepris par quelques libéraux un peu fous visant à documenter, en français, tout ce que le libéralisme compte d’important : auteurs, concepts, méthodes, etc… A ce propos, je vous encourage à aller juger par vous-même du travail entrepris.

Cette encyclopédie aborde différents sujets dont, parfois, il n’existe pas d’équivalent satisfaisant (ou suffisamment neutre) dans Wikipédia, l’autre encyclopédie que tout le monde connaît et que beaucoup pompent pour de piètres compositions scolaires lorsque la journée aura été passée sur WoW au lieu de bosser.

Ainsi, concernant le Chèque Education, force est de constater que l’article de Wikipédia manque un peu de ressources. Celui de Wikibéral, en revanche, fournit d’intéressants exemples de l’application de la mesure décrite.

Et c’est justement ces applications qui devaient intéresser le cabinetard en charge de fournir des éléments de réponse à une question posée à Chatel.

Souci : la réponse est, ni plus ni moins, qu’un copier-coller de l’article :

Il existe, au niveau international, plusieurs types de « chèque scolaire », communément appelés « chèque éducation », mais ils partagent une caractéristique commune : au lieu que les établissements scolaires soient directement subventionnés, ce sont les parents qui reçoivent un chèque dont le montant représente le coût de l’éducation de leurs enfants.

Ils sont libres de le remettre à l’établissement de leur choix qui percevra la somme correspondante. Ils sont libres de le remettre à l’établissement de leur choix qui percevra la somme correspondante. Ce système a été initialement développé en 1990, dans la ville de Milwaukee (États-Unis) sous le nom de « school vouchers » et a depuis été mis en place au Chili, en Suède, aux Pays-Bas, à Hong-Kong et dans plusieurs autres États des États-Unis. Il a par ailleurs été expérimenté, puis abandonné, au Royaume-Uni.

Pour information, voici le texte correspondant du Wikibéral :

Il existe plusieurs types de chèque éducation, mais ils partagent une caractéristique commune : Au lieu de subventionner directement les établissements scolaires, ce sont les parents qui reçoivent par un chèque éducation l’argent qui est destiné à l’éducation de leurs enfants. Ils choisissent après à quelle école ils souhaitent donner ce « chèque ».

[…]De nombreux pays ont mis en place ce système : Chili, Suède, Royaume-Uni, Pays-Bas, Hong Kong, États-Unis. Au Royaume-Uni, une première expérimentation a été tentée mais finalement non mise en place par Keith Joseph sous le gouvernement Thatcher. La Suède l’a mis en place en 1992, l’année de la suppression de la carte scolaire dans le pays[2].

Aux États-Unis, le système du chèque éducation se met progressivement en place dans certains états. En 1990, Milwaukee a inauguré un tel système, qui n’a cessé de se développer depuis. Il ne bénéficiait initialement qu’à 337 élèves pour l’année scolaire 1990-1991. Pour 2006-2007, ce sont 17.275 élèves qui, dans la ville, en bénéficient.

Certes, la copie n’est pas à l’identique, mais on sent une proximité assez forte, typique … d’un plagiat.

Il est assez rigolo d’observer ce genre de comportement de la part d’un membre du gouvernement qui nous a fait et continue de nous faire tout un foin à la fois sur le droit d’auteur en général (HADOPI inside) – mais copie sans vergogne – et sur le copier-coller en particulier – sans, manifestement, pouvoir s’en empêcher.

Cependant, ne soyons pas bégueule : cela fait de la publicité pour Wikibéral, tant et si bien que la bourde aura été relevée par Rue89, France-Info, le Figaro, etc… Il est même particulièrement savoureux de découvrir, à la suite de ces articles généralement goguenards, les commentaires amusés des lecteurs, parmi lesquels on trouve l’éternel boboïde qui découvre, horrrrrrrrifié, l’existence d’un fork de Wikipédia dédié au libéralisme (ce que, en réalité, Wikibéral n’est pas).

Eh oui : d’authentiques mangeurs de bébés communistes fourbissent dans le silence lourd de leurs caves besogneuses des armes de subversion massive…

En tout cas, félicitations à Lexington pour avoir écrit l’article Wikibéral, d’une part, et d’autre part, pour avoir découvert la boulette ministérielle.

Le Copier-Coller de Chatel

Eh oui, Luc, ça c’est vu !

Le Copier-Coller de Chatel

J'accepte les Bitcoins !

1KCmKup6ArEYs15qWoynJCTggSHLzXRkuS

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Powered by Bitcoin Tips

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


H16 218508 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine