Magazine

La mode sous l'Occupation

Publié le 20 avril 2009 par Carlota @Carlotitta33

Du 20 mai au 15 novembre se tiendra une exposition dédiée aux accessoires de mode durant une période de l'Histoire particulière, qui est celle de l'Occupation, au Mémorial du maréchal Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris. Le musée de la mode de Paris, le musée Galliera, a aussi collaboré à cette exposition.
Cette expo s'intéressera au fait que les parisiennes de l'époque devaient user du proverbe " rien ne se perd tout se transforme " pour faire face à la période en matière de mode, notamment à cause du régime de rationnements institué en 1940.
La période n'est donc pas vide à ce sujet en dépit du contexte historique, et en devient même intéressante compte tenu des éléments inhabituels utilisés dans la confection des vêtements tels que papier journal ou pneu.
Cette expo, orientée principalement vers l'accessoire, qui n'était pas sans connotation politique, notamment pour les Résistantes, sera aussi entourée de journaux de mode, de photographies, d'affiches de cinéma et même de partitions de chansons.

Dans le livre La mode du XVIIIème au XXème siècle publié chez Taschen, - qui présente des vêtements sélectionnés dans les collections du Kyoto Costume Institute-, il est bien décrit que la Seconde Guerre mondiale a eu des conséquences dramatiques pour la mode comme la fermeture de nombreuses maisons de haute couture. Pour celles qui résistent les difficultés se posent au niveau de la disparition des clientes et de la pénurie de matières premières.
Lanvin
en fait partie et crée des vêtements de la meilleure qualité possible comme par exemple cet ensemble de jour aux épaulettes carrées et à la ligne élancée :

La mode sous l'Occupation

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carlota 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte