Magazine Assurances

Racheter un crédit sans assurance ?

Publié le 01 décembre 2009 par Nicolas Koenig

red umbrella protecting house from rainJusqu’en 2008, il était encore raisonnable d’imaginer contracter un crédit sans qu’il ne soit assorti d’une assurance décès ou invalidité. En renonçant à l’assurance, il était possible de s’engager auprès de la banque à vendre le bien si son remboursement devenait impossible. C’est pour cette raison que beaucoup de crédits étaient faits sous forme de crédits hypothécaires : les emprunteurs sont propriétaires du bien. Mais aujourd’hui, les choses ont changé : en ces temps de crise, les revenus mensuels et le patrimoine ne sont plus les seuls facteurs importants lors de la négociation d’un crédit ou d’un rachat de crédit.

En effet, en plus de conditions de revenus souvent drastiques, les banquiers prennent également en compte l’âge ou la santé du demandeur dans leur appréciation du risque. Il est aujourd’hui pratiquement impossible d’obtenir un crédit sans contracter d’assurance complémentaire. C’est ainsi que beaucoup de crédits sont refusés en fonction de l’assurabilité, ou plutôt de l’inassurabilité du demandeur. Il existe cependant une convention signée par les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles de la banque, nommée convention AREAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé), qui propose depuis 2007 différentes solutions pour faciliter l’accès à l’assurance et au crédit aux personnes ayant de graves problèmes de santé. Nous vous invitons donc à vous rapprocher d’AREAS si vous rencontrez des difficultés à vous assurer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Koenig 1719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte