Magazine Info Locale

Vive la lutte déterminée de nos camarades sans-papiers de Creil

Publié le 16 janvier 2010 par Jplegrand

Admirable lutte que celle des sans-papiers
Je vais rendre souvent visite à mes frères sans-papiers en lutte. Avec mes camarades Habib Abba-Sidick,  Fadhila Kezzoul, Mohamed Assamti, élus communistes de Creil nous allons à leur rencontre à la bourse du travail de Creil pour dialoguer, partager des moments de fraternité, faire le point de leurs besoins et contribuer à la solidarité. Nous le faisons depuis maintenant plus de  deux mois. Nous avons tissé des liens d'amitié et de confiance. Des liens qui résultent de l'action : nous avons apporté notre expérience de militants et d'élus pour les aider à constituer leurs dossiers, pour les accompagner en Préfecture lors des rencontres avec les responsables du service des étrangers, pour appeler à la solidarité des habitants, pour fournir des aliments, des vêtements et même pour donner des cours. Nous avons parlé ensemble de l'histoire des peuples, du colonialisme, de l'esclavagisme, de l'Afrique, du Mali, des raisons qui font que ce monde est inhumain et qu'il faut le transformer. Nous parlons chacun de nos passions, de nos rêves, de nos projets...Toujours avec l'objectif en tête : la régularisation ! Le droit d'exister et de travailler, d'être respecté, d'être enfin reconnu non seulement dans son identité de travailleur mais dans celle d' être humain avec son histoire, avec ses sentiments, ses rêves, ses espoirs, ses luttes ! Oui c'est une lutte admirable, pleine de dignité et de courage menée en liaison permanente avec les autres travailleurs sans-papiers de France, et surtout avec une grande responsabilité dans la conduite de leur mouvement. Ils ne laissent personne décider à leur place : personne ne leur dicte ce qu'ils ont à faire, refusant toute forme de pression, ils exercent leur esprit critique et se concertent quotidiennement dans une organisation qu'ils ont définie eux-mêmes, une forme d'auto-gestion de leur lutte ! Dommage qu'il y ait si peu de maires qui dans leurs discours de voeux pensent à leur rendre hommage. Ces élus ont-ils oublié que l'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux-mêmes. Et n'en déplaise à tous les donneurs de leçons, nos camarades sans-papiers sont majeurs et responsables, ils décident grâce à une organisation remarquable de leur lutte, de leur mouvement. Si il en était autrement, jamais nos camarades n'auraient tenu autant de jours dans une grève aussi longue, certes difficile, mais ô combien humainement enrichissante. Car rien ne les détournera de leur objectif : obtenir leur régularisation ! Leur détermination est si forte qu'elle provoque notre admiration. Merci camarades, vous êtes des exemples de courage et d'espoir pour nous tous !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jplegrand 1010 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine