Magazine Science

Le télescope Hubble observe une galaxie qui ralentit son activité

Publié le 17 janvier 2010 par Pyxmalion @pyxmalion
La galaxie NGC 2976

La galaxie NGC 2976

La galaxie NGC 2976 ne possède plus assez de gaz pour donner naissance à de nouvelles étoiles. Sur cette image d’Hubble, on peut voir une flambée d’étoiles en son centre.

NGC 2976, ici photographiée par le télescope spatial Hubble, est une galaxie spirale atypique. Située à environ 12 millions d’années-lumière de nous dans la constellation de la Grande Ourse, elle appartient au groupe galactique de M 81.

A travers les observations récentes réalisées avec l’instrument Advanced Camera for Surveys (ACS) du télescope spatial, les astronomes ont eu la surprise de découvrir que cette petite galaxie spirale est en réalité pauvre ou, disons plutôt appauvrie en gaz surtout dans les régions situées en bordure. Les conséquences dores et déjà visibles sont une baisse croissante de la natalité des étoiles. Seule la partie centrale montre encore des signes d’activité. La matière s’y serait réfugiée dans un rayon de 5 000 années-lumière autour du noyau, au gré des interactions passées de NGC 2976 avec l’amas galactique de M 81. Les astronomes y constatent une « flambée » d’étoiles dont l’origine remonte à 500 millions d’années ! Elle serait le produit des mouvements qui animaient les galaxies il y a un milliard d’année.

A présent, alors qu’une grande partie du gaz a été dérobée lors de ces rapprochements, la structure montre encore quelques îlots de formation d’étoiles. Dans le long terme, il n’y aura plus l’émergence de nouvelles générations et l’ensemble s’assombrira petit à petit. Une galaxie, en quelque sorte, condamnée à vieillir et à s’éteindre au rythme – certes lent – de ses milliards d’étoiles.

Les nouveaux « yeux » d’Hubble permettent d’admirer avec une très grande finesse le poudroiement des dizaines de millions d’étoiles qui peuplent cette galaxie. On peut aisément distinguer les couleurs des étoiles : bleu pour les plus chaudes, jaune et rouge pour les moins chaudes. L’étude de leur distribution combinée aux données radio de la répartition de l’hydrogène ont aidé les astronomes a retracé son passé.

Curieusement, NGC 2976 ne présente pas les traits ordinaires d’une galaxie spirale. L’organisation des étoiles et les nuages de poussières n’évoquent pas du tout à cette forme caractéristique. De plus, il n’y a pas de bulbe proéminent en son centre à l’instar de beaucoup de galaxies.

Télécharger l’image en très haute résolution (10,4 Mb).

Crédit photo : NASA, ESA, and J. Dalcanton and B. Williams (University of Washington, Seattle).

La nébuleuse d'Orion
Détails de la galaxie M83
NGC 55
Point de vue de Spirit

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 20033 partages Voir son profil
Voir son blog