Magazine

Comment rester motivé ?

Publié le 18 janvier 2010 par Frederic Canevet @conseilsmkg

rester motivé

ConseilsMarketing.Fr a le plaisir d’accueillir Guillaume du blog Sameliorer.com qui va nous expliquer comment surmonter une baisse de motivation

En général, lorsque l’on débute une nouvelle activité, nous sommes pleins d’entrain. Qu’il s’agisse d’un projet professionnel ou d’un objectif personnel, la motivation initiale n’est pas difficile à entretenir.

Mais combien de fois avez-vous attaqué pied au plancher, gonflé à bloc, pour voir cette motivation disparaitre rapidement ?

Cela vous a même sans doute déprimé et poussé à l’abandon. Qui n’a jamais connu cette situation? Personnellement, cela m’est arrivé des dizaines de fois. Mais, heureusement, avec un peu de planification et de réflexion, il est possible de surmonter cette baisse de motivation.

L’important, c’est d’apprendre à comprendre la nature cyclique de nos émotions.

Lorsque nous nous lançons dans un nouveau défi, nous nous laissons naturellement porter par une vague d’enthousiasme et nous nous sentons irrésistible. Nous ne sommes pas encore conscients des difficultés que nous allons rencontrer.

L’inconvénient c’est que cet état euphorique ne peut être maintenu indéfiniment. Inévitablement, l’énergie déployée initialement va finir par nous épuiser et nous nous sentirons alors d’autant plus déprimé que nous étions motivé au début.

Mon expérience personnelle et les lectures que j’ai pu faire m’ont enseigné quelques moyens de tenir bon lors d’une baisse de motivation et de ne pas me laisser aller au pessimisme.

1. Soyez préparés à une baisse de motivation

rester motivé

Nos émotions perdent de leur pouvoir lorsque nous les comprenons.

Par exemple, si je suis en colère, c’est certainement dû à un sentiment d’insécurité, de jalousie ou de manque de contrôle par rapport à une situation.

Si je prend le temps de comprendre la raison de cette colère celle-ci s’atténue, voire-même disparait. Il en va de même pour nos émotions.

La prochaine fois que vous vous sentez démotivés, au lieu de vous abandonner à ce sentiment, analysez-le. Demandez-vous si votre pessimisme est justifié ou s’il est la simple raison des cycles naturels de votre motivation?

Admettre, avant même de vous lancer, que vous allez connaitre des hauts mais aussi des bas dans votre motivation, va vous aider à surmonter les moments de déprime passagers.

Par exemple, j’ai pour objectif de dégager cette année 2000 euros de bénéfices par le biais de mon site internet Sameliorer.com. Pour l’instant, je suis dans la période d’euphorie initiale : je m’occupe de mon site le soir après mon travail, je me lève tôt le week-end pour y consacrer plus de temps … Pour autant, je sais que sur internet, les résultats mettent généralement des semaines à payer. Je sais que dans quelques semaines je douterais et j’aurais l’impression de ne pas voir les fruits de mon travail.

Je suis conscient de mes propres émotions et je sais que ma motivation ne pourra pas être éternellement maintenue au plus haut.

J’ai envie de rêver de chèques Adsense à 4 chiffres et de flots d’emails de remerciements de lecteurs fidèles, mais je sais que ce n’est pas rationnel et j’essaie de me retenir. Dans un coin de ma tête, je me prépare au retour sur terre et à la bataille pour parvenir à conserver ma motivation.

Puisque j’ai anticipé cette baisse de motivation, je ne me laisserais pas abattre. J’ai déjà décidé de continuer, quoi qu’il arrive, mes efforts de la même manière car je sais que ce sera seulement vers la fin de l’année que l’on pourra jauger du résultat.

La même chose est vraie pour tous types d’objectifs. Si vous cherchez à perdre du poids, vous accepterez plus facilement d’avoir perdu seulement 1 kilo en un mois si une recherche préalable vous a montré que perdre 5 kilos par mois était irréaliste.

2. Tirez profit de la motivation initiale pour établir un plan de bataille

plan action

La volonté est une ressource bien plus limitée qu’on ne le croit.

Il est donc illusoire de vouloir maintenir votre motivation par le seul biais de votre volonté. Mais est-ce que cela signifie qu’il ne faut pas utiliser la force de notre volonté et l’excès de motivation que l’on a au début d’un projet? Bien sûr que non, et il serait dommage de ne pas en tirer profit.

L’idée c’est de créer un plan de bataille, une stratégie à suivre afin d’atteindre votre objectif.

C’est une étape primordiale. En effet, si l’on n’établit pas de stratégie, on utilise la force de notre volonté d’une manière impossible à soutenir dans le temps.On court dans à la catastrophe.

En revanche, si l’on a tiré profit de notre motivation initiale pour établir un plan de bataille, notre effort devient beaucoup plus facile à maintenir.

Une fois listées les étapes à accomplir, on a besoin de moins de réflexion, et donc de moins de motivation.

Reprenons l’exemple d’une personne qui veut perdre du poids. Au début, elle est extrêmement motivée, l’idée va donc être de tirer profit de cette motivation pour mettre en place une stratégie qui maximisera ses chances de succès.

Elle se débarrasse de tous les surgelés qu’elle a chez elle et fait une recherche internet pour trouver quel type de nourriture lui conviendrait. Ses recherches terminées, elle achète des fruits et légumes et de la nourriture faible en calories. Elle prépare ensuite un menu à suivre pour tous les jours de la semaine et s’achète une balance afin de suivre l’évolution de son poids …

Ainsi, même si sa motivation initiale retombe au bout de quelques jours, il sera beaucoup plus facile de tenir bon.

En effet, cette personne aura rassemblé tous les éléments nécessaires à son succès. Bien sûr, elle aura toujours besoin d’un minimum de volonté pour réussir à suivre son régime mais beaucoup moins que si elle n’avait pas mis en place de plan de bataille.

3.Faites preuve de persévérance

plan action motiviation

La persévérance, c’est notre capacité à maintenir notre action quels que soient nos sentiments.

Elle consiste à appliquer le même effort, que l’on soit motivé ou que l’on ait envie de tout laisser tomber.

Oui, je sais, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Néanmoins, en décidant dès le début d’un projet, que l’on fera preuve de persévérance quoiqu’il arrive, on augmente très grandement nos chances de succès.

Notre motivation est comparable aux marées : nous enchainerons toujours périodes de frustration et d’euphorie, d’optimisme et de pessimisme …

Mais la bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas notre motivation qui produit des résultats, ce sont nos actions.

La persévérance, c’est accepter les baisses de motivations passagères et maintenir nos efforts même si le cœur n’y est pas, jusqu’à ce que les résultats positifs s’accumulent. C’est mesurer son avancement d’abord en termes d’efforts fournis, et ensuite seulement en termes de résultats.

Au final, la persévérance va fournir sa propre source de motivation. Si vous continuez vos efforts quoi qu’il arrive, vous finirez par obtenir des résultats. Et ceux-ci vont alors entretenir la motivation. Par exemple, vous serez beaucoup plus motivés à continuer à travailler à votre site de e-commerce lorsque vos premières commandes arriveront.

Nous devons tous composer avec les hauts et les bas de nos émotions . Nous les considérons trop souvent comme quelque chose de mystérieux et d’irrationnel. Mais si nous prenons le temps d’observer et d’essayer de comprendre nos sentiments, nous pouvons constater que, comme toute chose, ils obéissent au principe de cause et effet. A nous d’utiliser cela pour tirer parti de nos émotions du mieux que l’on peut.

la motivation

 (Voir en Grand)

Si cet article vous a plus, n’hésitez à jeter un œil sur le blog Sameliorer.com avec des conseils pour vous améliorer avec des sujets comme Pourquoi vous devriez chercher à gagner plus d’argent même si vous n’êtes pas matérialiste, Le personal MBA : un MBA sans bouger de chez soi pour quelques centaines d’euros et 10 astuces pour améliorer votre productivité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Blog de retour à J-1, qu’est-ce à dire ?

    Blog retour J-1, qu’est-ce dire

    Non ne cherchez pas la réponse dans vos quizz de l’été que proposent à longueur d’insouciance les magazines à plage. J-1 donc… Sachant que nous sommes le 11... Lire la suite

    Par  Frédéric Joli
    HUMANITAIRE, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Il y a pile poil quarante ans, c’était Woodstock

    Woodstock a 40 ans ce week-end et son souvenir est impérissable, même pour ceux qui comme la plupart d’entre nous n’y étaient pas. Lire la suite

    Par  François Collette
    SOCIÉTÉ
  • Faut rester groupir !

    Faut rester groupir

    Bon sang de bonsoir, ça y va en ce moment, les appels au rassemblement ! On ne sait plus où donner de la tête ! Entre les appels de Robert, le nain de jardin... Lire la suite

    Par  Gédécé
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Filatov veut rester

    Filatov veut rester

    Le jeune prospect des Blue Jackets, Nikita Filatov, a affirmé à une publication russe qu’il avait reçu plusieurs offres d’équipes de la KHL, mais qu’il... Lire la suite

    Par  Chesc0
    HOCKEY, SPORT
  • Merci Guillaume

    Merci Guillaume

    Un sympathique auditeur de notre radio nous a fait la surprise d'envoyer de jolis visuels pour l'antenne. Bonne surprise de rentrée dans la boîte aux lettres... Lire la suite

    Par  Ledjam
    TALENTS
  • Un faux prête (qu’aux riches…)

    faux prête (qu’aux riches…)

    Une sollicitation que je ne pouvais pas décliner… Bon ben voilà, j’en sors. Pas fâché d’en sortir d’ailleurs. Dure au moins quarante minutes de trop ce film…... Lire la suite

    Par  Cdsonline
    A CLASSER
  • Puisqu'on vous dit qu'il faut dire Oui

    Puisqu'on vous qu'il faut dire

    En démocratie, le vote citoyen s’établie à échéances connues, une campagne électorale officielle précède les choix des électeurs, et ce pour chaque type... Lire la suite

    Par  Enzodaviolo
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Frederic Canevet 32482 partages Voir son profil
Voir son blog