Magazine Société

Ça va brasser au conseil d’arrondissement

Publié le 18 janvier 2010 par Raymondviger

n72962183810_811 La prostitution de rue dans Hochelaga-Maisonneuve irrite les citoyens. Surtout quand elle est faite en plein jour devant les étudiants qui se rendent à l’école. Et voilà qu’une page Facebook apparaît pour questionner et confronter les prostituées. Des citoyens les suivent dans leurs déplacements, les observent, prennent en note les plaques d’immatriculation des clients…

Prostitution de rue au Conseil municipal

La pression monte d’un cran lorsque Roxanne Ringuet et Nathalie Goyette sur la page Facebook de Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve invitent les citoyens à se présenter au Conseil municipal qui se tiendra le 19 janvier prochain à 19:00 heures à la maison de la culture Maisonneuve située au 4200 Ontario est. En plus des citoyens qui y seront présents, des organismes communautaires et des intervenants ayant parfois des positions fortement opposé vont déléguer des gens pour y assister et sensibiliser le maire de l’arrondissement, Réal Ménard, à la problématique. Souvenons-nous que Réal Ménard a déjà piloté un projet de loi pour légaliser des bordels lorsqu’il était député du Bloc Québécois. La prostitution est un dossier qu’il connaît bien.

Le communautaire et Stella en désaccord

Des organismes communautaires travaillant pour soutenir les personnes toxicomanes ont mal réagi aux moyens employés par les citoyens pour dénoncer les irritants de la prostitution et de la toxicomanie.

Des sympathisantes du groupe Stella, un organisme communautaire prônant la légalisation complète de la prostitution, ont mentionné vouloir être présentes pour revendiquer leurs droits. Par légalisation complète, on parle ici autant de la personne qui se prostitue, les proxénètes et les clients de la prostitution.

La Corporation de développement économique de l’est (Cedest)

Avant même que le conseil municipal ait le temps de se réunir, la tension continue de monter. La Corporation de développement économique de l’est, sous les dires de sa directrice, Thérèse Ste-Marie, veut régler le problème de la prostitution dans Hochelaga-Maisonneuve en déménageant le poste de police dans ce secteur! La prostitution est vu comme un problème, un irritant qu’il faut tasser et balayer.

Hochelaga-Maisonneuve risque de devenir le berceau de nouvelles envolées oratoires concernant la prostitution de rue et, fort possiblement, que le débat sur la légalisation de la prostitution en profitera pour se frayer un chemin.

Pour voir la page Facebook de Prostitution en plein jour Hochelaga-Maisonneuve.

Autres textes sur la Prostitution

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymondviger 8679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine