Magazine

Quand la tendresse du yin rencontre la puissance du yang [ ou comment des saveurs opposées se réunissent en un mariage explosif]

Publié le 18 janvier 2010 par Taliashka

Quelque chose à fêter? non même pas ;)

C'est tout bêtement notre M'sieur Friggy adoré qui nous a lâché il y a de ça quelques heures *paix à son âme, il a rejoint le bel univers du Dieu Congélator*

Sauf que dans son ultime souffle glacé, il a oublié de nous faire ses adieux...

Quand nous avons découvert l'horrible réalité, il était trop tard :'(

Tout son patrimoi ne avait fondu comme neige au soleil... Tout était perdu...

Enfin...

Pas pour tout le monde...

Il m'a gentiment inscrite sur son héritage...

En son hommage et pour le remercier du présent qu'il me fait....

Une p'tite recette chiki-chok,

savourée comme il se doit

entre gourmandise et volupté ^^

Une recette qui participe au concours de 750g.Com sur les lendemains de fêtes :D

Quand la tendresse du yin rencontre la puissance du yang [ ou comment des saveurs opposées se réunissent en un mariage explosif]
Quand la tendresse du yin rencontre la puissance du yang [ ou comment des saveurs opposées se réunissent en un mariage explosif]

P'tites Soba et douceur de panais au thé blanc et brisures de truffe noire...

... parce que la délicatesse rime souvent avec simplicité et force de caractère...

Ingrédient [pour une gourmette qui tente le diable]: ø 80g de soba 100% sarrasin ø 150g de panais cuit à la vapeur ø Un petit boule de Thé blanc Mariage Frères ø Une cuillère à soupe de graines de lin brun et doré torréfiées ø Poivre blanc, sel rose, 5 baies ø Huile d'olive à la truffe ø Un soupçon de cannelle et de muscade ø Une petite truffinette :D

Inutile de vous dire que quelques fois c'est dans sa plus simple approche qu'un ingrédient peut devenir magique et provoquer un véritable instant de plaisir...

J'ai tenté le mélange des saveurs, entre la petite touche si particulière du panais, et le caractère puissant de la truffe, uni par un délicieux bouillon au thé blanc...

Une insolence qui révèle une sincérité des saveurs...

Bref ... Une pure tuerie, comme dirait l'autre ;)

Quand la tendresse du yin rencontre la puissance du yang [ ou comment des saveurs opposées se réunissent en un mariage explosif]

[12h avant j'ai mis ma truffe avec mes soba dans un tupperware bien fermé au frigo, histoire de bien développer les arômes et en imprégner les pâtes... So perfect, rien à dire ça embaume huhu]

Tout d'abord faites infuser une petite théière de thé blanc, en veillant à ne pas trop laisser la boule (5 minutes max) pour ne pas obtenir un liquide trop fort en goût. Une fois que c'est prêt, versez-en assez dans une petite casserole pour y faire cuire vos soba, en y ajoutant une feuille de laurier, une petite branche de thym et une belle cuillère à soupe de graines de lin brun et doré torréfiées. On allume le feu et qu'ça chauffe Marcel!!

--> Attention , ne mettez pas autant de liquide que vous en mettez habituellement pour la cuisson de la pasta, sinon vous en aurez trop pour la suite, ça serait dommage d'en jeter :p

Dès que l'eau boue, baissez et jetez allègrement vos soba dans ce délicat bouillon aromatique mmmmh hihi :D Pour la cuisson, pas compliqué, je dirais 5 minutes, soit le temps nécessaire pour préparer votre douceur de panais... *bave*

A l'aide du pied à soupe, mixez gentiment vos morceaux précuits à la vapeur, en versant petit à petit un peu de thé blanc, jusqu'à obtenir une belle crème de panais. A ce stade, vous pouvez pour encore plus d'onctuosité, ajouter une grosse cuillère à café de crème de riz (ou de soya, de vache semi-épaisse, au choix...). Salez et poivrez et donnez un dernier coup de mix-mix pour bien émulsionner tout ça.

Quand la tendresse du yin rencontre la puissance du yang [ ou comment des saveurs opposées se réunissent en un mariage explosif]

La pasta vous appelle... Alors là rien de plus simple que la suite des événements.

Versez dans la casserole où se trouve vos pâtes, la crème de panais. Normalement, le volume du bouillon de cuisson a légèrement diminué, ce qui fait qu'une fois ajouté à la crème de panais, ce ne sera ni trop liquide ni trop épais. Epicez légèrement l'ensemble en saupoudrant d'un voile de cannelle et de muscade ainsi que d'un tour de moulin 5 baies, et remettez à chauffer sur feu tout doux...

Une ou deux minutes et quelques bloblottis plus tard...

Servez dans une belle assiette en ré-assaisonnant si nécessaire, déposez un léger filet d'huile à la truffe sur l'ensemble et... déroulez le tapis rouge pour la star ;)

A l'aide d'une râpe fine, émincez délicatement votre p'tite truffinette... Une pluie de saveurs exquises s'abat et là.....

C'est l'explosion des sens...

Quand la tendresse du yin rencontre la puissance du yang [ ou comment des saveurs opposées se réunissent en un mariage explosif]

Je vous laisse tout bêtement vous saisir de vos baguettes et déguster avec le plus grand des plaisirs ce p'tit plat tout simple mais ô combien diabolique...

Bref... Une situation qui ne souffle plus aucun commentaire que celui de mes papilles qui s'émoustillent de bonheur hihi :P

Une p'tite recette avec l'un de ces champignons rois des cuisines... et peut-être le préféré d'un p'tit Suisse que j'adore... Claude-Olivier, j'te dédicace ce plat tout simple...

Bon courage pour la suite ;) j'pense fort à toi


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Taliashka 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte