Magazine

Sous la jupe de Terry Gilliam

Publié le 18 janvier 2010 par Nicolas Esse

Sous la jupe de Terry GilliamL’IMAGINARIUM DU DOCTEUR PARNASSUS
Quel beau titre. Bien barré. Loufoque et érudit. Anachronique. Mi-latin, mi-raisin.
Imaginarium fait penser à aquarium, pour les optimistes ou funérarium, pour ceux à qui l’hiver rappelle le sapin.
Accolé à Parnassus, docteur fait tache, incongru. Pourquoi pas Folamour ou Mabuse, pendant qu’on y est ? Méfions-nous des films avec un nom de docteur. Dans la plupart des cas, des ouvrages destinés à jeter le discrédit sur la corporation médicale, qui montrent des médecins sans malades. Des pervers. Des psychopathes. Des illuminés. Des dingues prêts à faire sauter la salle d’oprération.
Et aussi, ce Parnassus, nom de famille tout à fait tombé en désuétude. Il y a bien la Tour Montparnasse, mais il s’agit, pour quelques mois encore, du plus haut édifice de France. Pas du médecin de Jules-César.

On voit bien à quel point ce titre est branlant. A côté de la plaque. Mal peigné. Mal réveillé. Mélancolique. Perdu. Brillant. Étranger. Extra-terrestre. Comme Terry Gilliam. Comme le film. Comme Heath Ledger qui finit par s’endormir pour de bon à force de ne plus trouver le sommeil.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Esse 427 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte