Magazine

P’tite brassée…

Publié le 18 janvier 2010 par Lawrence Desrosiers

♠ J’ai soif, je bois. J’ai faim, je mange. Il m’arrive parfois de grignoter sans avoir faim. Avec ce qui se passe à Haïti en ce moment, je me sens honteux. Depuis le mardi 12 janvier, le peuple Haïtien n’a ni mangé ni bu. Catastrophe, horreur, il n’y a pas de mots pour décrire pareil désastre. Ce pays est détruit. Tout cela dépasse l’entendement. Chaque fois que je regarde un reportage télévisé, la tristesse m’envahit, j’ai les yeux pleins d'eau.

Je trouve facile de donner de l’argent afin d’aider les Haïtiens qui en ont cruellement besoin. C’est la moindre des choses à faire. Parfois je me demande si je ne devrais pas aller aider. Il faut bien se rendre à l’évidence, tous les aidants qui sont à Haïti sont des spécialistes. Je ne serais finalement qu’une bouche de plus à nourrir.

Les Haïtiens sont courageux et fiers. Ils m’impressionnent. Je crois qu’il faudra que la communauté internationale leur vienne en aide afin de reconstruire le pays; un peu comme le plan Marshall qui aida à reconstruire l’Europe après la guerre 39-45.

♠ J’ai aperçu Denis Coderre lors d’un reportage nous présentant l’arrivée d’Haïtiens à l’aéroport Montréal-Trudeau. Sacré Coderre. On devrait le baptiser Mossieu Kodak. Il cherche les caméras et les situations pour se faire du capital politique.

Une banque coopérative suédoise (Jak Bank) propose des crédits sans intérêts grâce à un système astucieux. L'initiative commence à essaimer. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 1990 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte