Magazine Conso

Les dangers du design par Lady Pénélope

Publié le 19 janvier 2010 par Orange Mecanique & Lady Penelope

Les dangers du design par Lady Pénélope


Le design a ses limites. Non, ne souriez pas devant cette énormité qui n’en est pas une. J’ai de quoi justifier ce propos. En gros, ce qui est pratique et fonctionnel a également le droit d’être beau (définition toute personnelle mais pourquoi pas).
Ainsi de nombreux objets font l’objet d’innombrables croquis, esquisses, mesures, tests, tentatives et essais en tous genres. Prenons un exemple : la WII. Cette console de jeu familiale qui fait, outre celle de Nintendo, la fortune des vitriers et le désespoir des assureurs devant les accidents de lancer de télécommande. En effet, bien qu’il soit spécifié en 45 langues, au moins, qu’il faut les attacher au poignet, ces prothèses ont la fâcheuse habitude de s’enfuir sous l’effet de la force centrifuge et de briser, au mieux une baie vitrée, au pire un appendice nasal. Sans entrer dans des jeux compliqués, une partie de bowling bien menée peut tenir ses promesses de ce côté-là.
Nombre d’accessoires au look aussi épuré que le presse agrume de Philippe Starck complètent le joujou. Volant, sabre laser ou encore le must, la WII fit. THE plateau qui étire, détend, muscle, allège, corrige l’IMC mais ne fait pas le café… Attendons une campagne George C fait sa gym en buvant son ristretto, pour le coup ce serait un fameux coup marketing. Mais je m‘égare. La fameuse plate forme (en gros un gros plateau blanc) se pose devant la TV (celle avec laquelle on joue au tennis) histoire de pratiquer une activité de type stepper entre autres (pour ceux qui vivent dans des contrées reculées non desservies par les pubs en tous genres, heureux qu’ils sont…).

Les dangers du design par Lady Pénélope


J’ai, entre autres mauvaises habitudes, celle de poser mon ordinateur portable à même le sol. Les mini-moi ayant depuis longtemps compris qu’un quelconque attentat serait puni de vidange de lave-vaisselle à perpétuité sans remise de peine, aucun accident n’est à déplorer. Ledit ordinateur est une pure merveille de technologie et me sert évidemment d’outil de travail. Tout sauf un jouet donc. L’affaire se corse avec l’arrivée de gamins plus petits, non rompus à la crainte de votre Lady. Car oui, vous voyez arriver le souci. Que dire à un minot d’à peine 4 ans qui, regardant avec envie le dispositif WII + accessoires, s’empresse de grimper méthodiquement sur le petit plateau de sport posé devant l’écran et d’imiter Jane Fonda dans ses grandes heures…. Aargh, une seconde et le malheur est arrivé. L’ordi a été WII fitisé ! Si seulement il avait été gros, laid, couleur caca d’oie, rien de tout cela ne serait arrivé. Trop de design tue l’espérance de vie du matériel.


Les dangers du design par Lady Pénélope

Alors oui, je ne le ferai plus, promis. Je rangerai le prochain bazar à hauteur de Hagrid, le super copain de Harry Potter de sorte que même moi je n’oserai plus m’en servir. Mais s’il vous plaît, mesdames et messieurs de la maison au logo à la pomme, cessez de produire de si jolies petites merveilles et revenons-en (enfin !) au style soviétique pré-glasnost, histoire d’éviter les confusions…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :