Magazine Politique

Le yoyo Ecolos et MoDem

Publié le 19 janvier 2010 par Andre777

Pour les européennes, il y a eu l'effet Cohn Bendit qui a provoqué la flambée écolo au détriment du MoDem. Deux mois avant les européennes, F. Bayrou était donné comme le meilleur opposant envers Sarkozy, nettement en tête, aidé pour cela par son livre abus de pouvoir. Arrive DCB et un mois plus tard le voila crédité de meilleur opposant à Sarkozy, F. Bayrou redescendant dans le fond du classement. De même pour le classement des hommes politiques, F. Baurou caracolait autour de la 5ème place, DCB dès son arrivée fait une flambée vers le sommet et F. Bayrou perd quelques points.

Arrivent les élections et les résultats que l'on sait, la catastrophe pour le MoDem qui quelques jours auparavant était crédité de 14% chute a à moins de 9% et europe écologie se retrouve à égalité avec l'ex grand PS et déjà rêve de détrôner ce dernier. La chute continue pour le MoDem que les sondages créditent peu de temps après de 6%.

Aujourd'hui DCB lasse quand il n'exaspère pas, il est retombé dans les sondages aussi vite qu'il n'était monté. F. Bayrou au contraire à chuté durement (-15%) et depuis les européennes refait son retard point par point pour remonter au dernier sondage à la 8ème place. C'est M. Aubry qui devient la meilleure opposante à Sarkozy et DCB est relégué loin avec F. Bayrou. Ceci se traduit par un tassement dans les intentions de votes pour les écolos et un très léger redressement pour le MoDem qui au dernier sondage avec 9%, n'est donné qu'à 6% derrière les écolos (15%) encore un petit effort et l'écart au 1 er tour risque de ne pas être très grand.

Plus important, si j'en crois certains sondages, dans quelques régions, le MoDem arriverait devant les écolos au 1 er tour et passerait la barre des 10%. Que va t-il se passer au second tour? Les Verts vont rejoindre le PS, mais que vont faire les écolos non Verts et pas de gauche si le MoDem se maintien? Ou va aller l'électorat des écolos qui ne sont pas de gauche?

Le yoyo MoDem qui, du plus haut, était brusquement descendu aux européennes, amorce sa remontée et le yoyo écolo qui était monté en flèche pour les européennes a commencé sa descente. C'est un effet de vase communiquants entre MoDem et écolos qui ont au moins 5% d'électeurs communs et fluctuants suivant la mode et la mode évolue, ce que l'on adule un jour devient ringard le lendemain.

Il y a là une opportunité pour le MoDem de se refaire une petite santé, saura t-il la saisir?

Lorsque je lis les résultats des sondages d'opinion publique, à la question: " Ou vous situez vous sur l'échiquier politique? " Les réponses sont éloquentes, 15% disent ni à droite, ni à gauche, 35% disent se situer au centre d'une échelle qui va de l'extrême gauche à l'extrême droite. Nous n'en sommes pas aux 2 Français sur 3 de Giscard, mais à un Français sur deux qui se dit centriste. De quoi donner de l'espoir à tous ces centristes de devenir la première force politique du pays. Mais voila ces pauvres centristes passent leur temps à se disputer dans une pléiade de petits partis ou chacun se dit plus centriste, plus démocrate, plus humaniste..... que l'autre. On se croirait dans un débat entre sectes et religions de tous poils ou chacun détient le vrai dieu et ou les autres sont des affreux imposteurs.

Une victoire aux européennes et un score comparable aux écolos, aurait placé le MoDem en très bonne position pour tenir le rôle de rassembleur, les écolos ne peuvent pas tenir ce rôle et sont beaucoup trop hétéroclites, le grand écart entre des Bové, des Duflot, des DCB, des E. Joly ou des Hulot ne résistera pas indéfiniment et il y aura cassure. Une légère remontée du MoDem sera t-elle suffisante pour réamorcer la pompe du rassemblement sous sa bannière? Je crains que les divisions qui se sont faites en son sein depuis 2007 ne soient une barrière trop haute à franchir. F. Bayrou et DCB ont l'air d'être redevenus "copains" après leur malheureuse altercation, alors pourquoi pas un grand pardon général? C'est mal parti quand le rapprochement entre MoDem et Arthuis est tombé à l'eau pour une question d'alliance au second tour semble t-il.

Toujours est-il que successivement F. Bayrou et DCB ont fait bouger les frontières, aujourd'hui les nouvelles frontières ne sont pas fixées et tout un électorat cherche son point de chute dommage que nombreux soient ceux qui sont comme les grenouilles du bon La Fontaine en quête d'un roi et qui, trouvant F. Bayrou trop mou, ou trop ci, ou trop ça, ou peut être pas assez autre chose, ne se cherchent un leader bien pire.

 http://www.boosterblog.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Andre777 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte