Magazine Insolite

Derviche perroquet

Publié le 19 janvier 2010 par Didier Vincent
Et en plus, il tourne



Des qui dansent, des qui parlent, des qui écartent les ailes, des qui cabotinent, ils font florès sur le toile ces petits pères OK. Ces animaux sont d'une créativité en matière de drôlerie ! Pourtant le cerveau est gros comme un petit pois. Mais peut-être ont-ils leur cerveau ailleurs, dans un collectif "cerveau perroquet" quelque part (voilà que je délire, maintenant). Le perroquet lambda n'est qu'un terminal du gisement cérébral qui émet ses ordres d'on ne sait où en twittant de ci de là (comme font les humains, du reste). Ou bien, autre idée, le cerveau n'y est pour rien de ces pitreries fantasques. C'est la nature qui fait que... Descartes affirmait que les animaux n'avaient que des instincts. Je me demande bien lequel pousse l'énergumène ci-dessus à développer son art acrobatique. Lui aurait-on appris ? Alors, on en revient au premier point de la capacité cervicale riquiqui qui ne peut guère (à mon avis) élaborer un schème complexe de cause à effet (à moins que ce perroquet ne se nomme Hume).
Les oiseaux : becasses, corbeaux font preuve de stratégies élaborées eu égard à cette fameuse taille de cerveau. J'avais posté une fois une vidéo où on voyait des corbeaux casser des noix en les laissant tomber sur le bitume. Mais comme  le procédé était à améliorer, il le fut. Phase 1 : le corbeau fait tomber la noix sur la route, une auto l'écrase et il va picorer les morceaux. Le risque est énorme de se faire écraser par un autre véhicule. D'où l'élaboration de la parade. Phase 2 : le corbeau fait tomber la noix au-dessus d'un passage piéton. Il attend que le feu passe au rouge et va picorer sans crainte d'écrasement.
Darwin, me direz-vous. N'ont survécu que les corbeaux qui lâchaient leur pitance au-dessus des passages cloutés !
Quoi ? En si peu de temps ? La théorie darwinienne ne fonctionne, en matière d'adaptation que sur des milliers d'années. Donc, apprentissage. D'où énigme.
Le petit pois des ptérodactyles modernes est un nano cerveau. Tout y est plus petit. On change d'échelle. Réfléchissez à ça (si votre cerveau vous le permet). A ça et à un autre phénomène : le trop plein de capacité cérébrale. Une fois la survie assurée, une fois que le cerveau s'est développé en fonction de cela : survivre, vous aurez surdéveloppé votre activité à cogiter des solutions rapides et efficaces. Le jour où vous vous transformez en bourgeois pantouflard, votre matrice cognitive n'ayant plus d'objet va néanmoins fonctionner dans le jeu. Pour notre perroquet. L'intelligence n'est qu'un outil. Mais l'âme...



Un petit post scriptum video, avec une des mascottes américaines du moment : Twiggy. C'est un éccureuil qui fait du ski nautique dans un parc d'attraction. (Mail Online)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10092 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine