Magazine

Le catalogue

Publié le 19 janvier 2010 par Corboland78

Régulièrement il tombe dans ma boîte aux lettres sans que je ne l'aie voulu. Plusieurs fois dans l'année le catalogue de « Temps L » m'arrive par la voie postale et je dois le reconnaître il m'est impossible de résister à l'ouvrir et le feuilleter. Les anciens avaient le mythique catalogue des Armes et Cycles de Saint-Étienne, seul ouvrage écrit avec la Bible qu'on pouvait trouver dans les foyers ruraux.

Ce mince ouvrage est une pure merveille - au second degré - répertoriant ce que l'esprit humain est capable de déployer en imagination pour résoudre de petits problèmes de la vie de tous les jours. Allant même jusqu'à en inventer, pour le plaisir de les résoudre. Prolongation naturelle du fameux Concours Lépine, consécration d'une vie de labeur pour le modeste inventeur dont l'idée digne d'un Géo Trouvetout trouve un débouché économique dans les pages de ce modeste fascicule.

Si vous n'avez pas la chance de recevoir cette somme du génie humain, laissez-moi vous en donner quelques exemples. En page 6, une pince « pour saisir les toasts sans vous brûler les doigts et les servir à vos invités avec élégance » pour 4.90 euros. Poursuivons, page 14, « Fini les tranches qui glissent et les découpes approximatives. Cet ustensile très pratique maintient fermement le rôti afin de le découper en tranches régulières ». Comment se passer d'un tel matériel qui ne coûte que 4.99 euros ? Encore une autre merveille, en page 20, « Un épluche ail, une coupelle et un pinceau, le trio chic et choc indispensable pour réussir une purée d'ail à coup sûr ! ». Mince, et moi qui me contente de mon couteau et de ma fourchette, c'est là très certainement que se situe la frontière entre le béotien et le professionnel. Et là page 56, « En posant ce filet à cheveux avant de vous coucher, vous protégez votre coiffure pendant votre sommeil ou maintenez vos bigoudis bien en place ». Hercule Poirot devait certainement être abonné à ce délicieux magazine puisqu'il utilisait ce stratagème pour ses maigres cheveux et pour sa moustache.

J'arrête la description car je sens que je vous navre, vous êtes en train de vous dire, « Comment ? Toutes ces merveilles qui rendent la vie supportable existent et je ne le savais pas ? ». Je sais et c'est notre devoir à nous blogueurs avertis de faire connaître au monde ébahi l'étendue de l'ingéniosité humaine.

Vous y trouverez aussi ces délicieux bibelots qui dormaient sur les commodes de nos grands-mères et dont vous vous demandiez avec inquiétude d'où ils pouvaient provenir. « Un chaton, plus vrai que nature, un cache-pot en forme de tronc d'arbre, le décor est planté », pour 19,95 euros. Il est vrai que l'objet mesure 11cm de haut et 9cm de diamètre seulement.

Soixante-dix pages de photos couleurs, toutes plus attractives les unes que les autres, de slogans ébouriffants « 5 fois plus de place ! », « Adieu le tartre ! », « secret de cordon bleu ! », « Pas une goutte à côté ! » ou « Pas de pitié pour la poussière ! ». Le stock de points d'exclamation est inépuisable chez « Temps L » alors que je n'ai plus qu'un seul point final à ma disposition.          


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog