Magazine Rugby

Equipe de France : quelle paire pour l’Ecosse ?

Publié le 20 janvier 2010 par Lben

Equipe de France : quelle paire pour l’Ecosse ?

http2007

Le groupe de l’équipe de France vient d’être donné ( voir ci-dessous ). Il s’agit maintenant de deviner quelle est l’équipe qui débutera le 7 février prochain contre l’Ecosse en croisant les doigts pour qu’il n’y ait pas, d’ici là, de nouveaux joueurs blessés…

Devant, rien de nouveau :

Mis à part Fabien Barcella absent sur blessure, tous les cadres sont là. Il y a donc peu d’incertitude sur la composition de départ. Qui à gauche entre Domingo et Marconnet pour remplacer le Biarrot ? Qui en 3ième ligne entre Picamoles et Ouedraogo ? Qui en 2ième ligne entre Nallet, Millo-Chluski et Chabal ? Et ceci sachant que tout le monde jouera au bout des 80 minutes, quoi qu’il arrive. En pilier, Thomas Domingo est en pleine forme, à l’image de son équipe. Le seul inconvénient c’est que le coaching de Vern Cotter l’oblige à ne jouer que des bouts de matchs ( moins de 60 minutes comme titulaire et moins de 30 mn comme remplaçant ), ce qui peut lui causer tort aux yeux des sélectionneurs, ceux-ci craignant qu’il manque de rythme en tant que titulaire. Sylvain Marconnet, de son côté, présente maintenant un profil plus de pilier droit. Dans une option de mobilité choisie par les entraîneurs, je dirai avantage Domingo mais Marconnet, en tant que leader des avants, peut être préféré si, par exemple, Lionnel Nallet n’était que remplaçant. Le Parisien peut aussi postuler à droite mais avec le choix en 4ième pilier de Ducalcon, droitier, cette possibilité ne semble pas avoir la préférence de Didier Retière.

En 2ième ligne, justement, Lionel Nallet parait incontournable en tant que capitaine mais aussi parce qu’il revient en forme ces dernières semaines. Romain Millo-Chluski, sur la lancée de la tournée d’automne et de ses performances devrait garder un poste de titulaire. Sébastien Chabal garde ma préférence, notamment pour sa qualité de preneur de balle où il a sacrément progressé depuis qu’il joue 2ème ligne en équipe de France, mais il devrait débuter sur le banc.

En 3ième ligne, 2 options possibles : soit renforcer la puissance de l’équipe de France avec une association Dusautoir-Picamoles-Harinordoquy soit jouer sur le dynamisme et la mobilité avec Dusautoir-Harinordoquy- Ouedraogo. Marc Lièvremont optera sûrement pour cette 2ième option qui est récurrente depuis qu’il a pris ses fonctions et qui a l’avantage, en plus, d’offrir une option supplémentaire en touche avec Fulgence Ouedraogo.

Composition probable du pack : DomingoServatMasNalletMillo-ChluskiDusautoir- HarinordoquyOuedraogo

Derrière, pas tant de choix que cela :

Le groupe des trois-quarts semble offrir un choix des possibles infini. Ce n’est pas aussi vrai que cela. On peut, dès à présent, éliminer Estebanez qui est sélectionné, semble t’il, au centre parce qu’il joue ouvreur en club ! Cette première convocation est une façon d’évaluer un joueur au potentiel intéressant mais ne devrait pas déboucher immédiatement sur une sélection. Sauf blessure bien sûr. J’ai un peu peur qu’il n’en soit de même pour Aurélien Rougerie. Les sélectionneurs le récompensent pour ses performances actuelles et souhaitent lui ouvrir à nouveau les portes de Marcoussis mais pas obligatoirement celles du XV de départ. Pour Julien Malzieu, c’est aussi un retour. Est-ce qu’il jouera dès le match contre l’Ecosse ? La tendance pourrait être de le relancer plus tard dans la compétition.

Voyons maintenant les joueurs qu’il reste dans la ligne de trois-quarts : pour les ailes, les 2 favoris sont Vincent Clerc, le seul ailier Toulousain à être passé entre les gouttes, et Benjamin Fall, qui a marqué des points contre les Samoas même si jouer à Bayonne en ce moment n’est pas la meilleure promotion possible… Au centre, où tout est à refaire avec la blessure de Maxime Mermoz, il ne reste, semble t’il, que Yannick Jauzion, Matthieu Bastareaud et David Marty. Chaque joueur à des qualités indéniables mais il est difficile de constituer une paire dont la complémentarité serait évidente. Celle qui pourrait l’être le plus, c’est l’association Jauzion – Marty qui a, en plus, l’expérience de la Coupe du Monde 2007 pour elle. Mais comme, à mon avis, Emile N’Tamack considère que son premier choix est Matthieu Bastareaud, la sélection se complique. Jauzion ou Marty avec la boule de dynamite ??? Peut-être Yannick Jauzion, prime à l’expérience et à un bon retour en forme lors de ses derniers matchs mais je demande à être convaincu par le bon fonctionnement d’une telle paire…

A l’arrière, 2 joueurs ont réussi de belles performances pile au moment où l’opinion public les donnait perdu pour l’équipe de France : Alexis Palisson et Clément Poitrenaud. Avantage au Toulousain au nom de l’expérience et de la maîtrise d’un poste certainement sollicité par le jeu au pied Ecossais ? Attention quand même car l’explosivité du Briviste et sa capacité de relance doit bien plaire à Emile N’Tamack…

La charnière enfin. Après une course par élimination, le choix s’est apparemment imposé de lui-même. Morgan Parra, qui s’impose à Clermont au bon moment et François Trinh-Duc, au nom de ses performances contre les All Blacks en juin et les Sud-Africains en novembre. Mais Benjamin Boyet, au vu des propos dithyrambiques du sélectionneur français, devrait se trouver en position de titulaire au cours de ce Tournoi.

Composition probable des trois-quarts : ParraTrinh-DucClercJauzionBastareaudFallPoitrenaud

Un mot sur les absents :

Pas grand chose à dire sur les absences de Médard et Heymans qui payent d’abord la bonne forme de leurs concurrents. Par contre, au vu du besoin de reconstruire une paire de centre en l’absence de Maxime Mermoz, je suis surpris de la non sélection de Florian Fritz dont l’association avec Matthieu Bastareaud pourrait se révéler étonnante et à un degré moindre de Yann David, un talent pur qui doit continuer à progresser et qui, lui, ne parait pas aujourd’hui pouvoir être associé avec le centre Parisien.

Au niveau des ailiers, je pense que l’ailier le plus performant côté Toulousain est Donguy. Espérons que l’on aura l’occasion de le voir très vite sous le maillot bleu…

Composition probable de l’équipe de France : PoitrenaudFallBastareaudJauzionClercTrinh-Duc- ParraOuedraogoHarinordoquyDusautoir- Millo-Chluski - NalletMasServatDomingo

Groupe de l’équipe de France pour le match contre l’Ecosse ( 7  février 2010 ) :

Arrières (10) : Bastareaud, Clerc, Estebanez, Fall, Jauzion, Palisson, Poitrenaud, Marty, Rougerie, Malzieu.

Demis (4) : Boyet, Elissalde, Parra, Trinh-Duc

Avants (16) : Chabal, Domingo, Dusautoir, Harinordoquy, Lapandry, Bonnaire, Marconnet, Mas, Millo-Chluski, Nallet, Ouedraogo, Papé, Picamoles, Ducalcon, Servat, Szarzewski.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lben 48499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines