Magazine Cyclisme

Dix ans après, et encore Armstrong (et toujours le même surtout)

Publié le 26 janvier 2010 par Roltiss @roltiss

Armstrong-Lance-copie-1.jpg
Cliquable
Armstrong Lance
COPIE INTERDITE
Copyright © 2005-2010 Fotoreporter Sirotti Italia - Tutti i diritti riservati.
www.sirotti.it

http://www.sirotti.it/

www.velochronique.com
Dix ans après, et encore Armstrong (et toujours le même surtout)
lundi 25 janvier 2010

Le très ordinaire citoyen Benjamin Malo a pris un coup de gourdin sur le coin du pif voilà trois semaines et quelques cendres ; le premier janvier de l'année en cours pour être moins approximatif. 2010. Déjà dix ans depuis cette mémorable nouba dont quelques fragments, à y réfléchir de plus près, s'étaient déjà défaits de sa mémoire, mine de rien, ça fiche un coup, moi qui croyais m'en souvenir comme si c'était hier, et qu'est-ce que ça a filé vite, saperlipofichtre. Dix ans. Il était bel étudiant, prometteur, mince, frais, pas top intéressant mais pas le plus insipide ; il se retrouve transparent, chômeur à ses heures perdues, bedonnant sur les bords, plutôt jauni. Dix ans depuis cette mémorable nouba. Ils avaient écrit leurs résolutions à ne pas tenir, avec les copains, sur du papier hygiénique dont ils s'étaient partagé les feuilles. Leurs prédictions aussi. Et leurs pronostics.

Ah ouaiiiis. Ouais, ça revient par bribes, paf, comme de petits morceaux de météorite sur le crâne et les pommettes. Violent. En cherchant bien. Il semblerait que c'était dans la boîte à courriers, lààààà, les feuilles de papier WC. Ah la vache, c'est peint au blanc correcteur sur le vert-nacré-fleuri. Prono pour 2000. Dix ans, sacremerdre. TDF : 1-Ullrich, 2-Zülle, 3-Armstrong. Eh ouais. Et là, ça revient plus franchement, suffisait de ce vulgaire papier toilettes. Y a dix ans. C'était encore un vrai passionné de cyclisme, le Benjamin Malo, un véritable, un authentique, un soûlant. Il maîtrisait son histoire cycliste, le Malo. Ce n'était pas le bicycliste distrait qu'il est devenu, le connaisseur distant qui dissimule sa passion ternie. (Oh et puis faut dire que c'était devenu risqué et pesant d'être amateur de vélo après 1998 et sous le septennat d'Armstrong, avec toutes les vannes débiles que ça lui a values )

Y a dix ans. Il était encore sous le charme du retour gagnant d'Armstrong. Eh ! il ne se trouvait pas grand-monde, alors, pour mépriser celui qui était alors le sympathique Survivant - on n'imaginait pas qu'il allait s'en bouffer six encore, qu'il allait donner sa rouste à Ullrich, qu'il allait écœurer la moitié de l'opinion et atomiser la concurrence, qu'il allait… qu'il allait… Non, ça il ne le savait pas encore ! Armstrong, c'était le jeune champion du monde d'Oslo aux joues pleines, un peu prétentieux, chasseur de classiques et infichu de passer la montagne du Tour de France, revenu d'outre-tombe soumettre cette même épreuve, quelques kilos et un cancer en moins, quelques muscles et des creux dans les joues en plus, au prix de ce qu'on croyait être le plus beau come-back sportif. Ah non ! Malo, il n'en connaissait pas, alors, au passage à l'an 2000, qui disaient du mal d'Armstrong. Pas même lui. Surtout pas lui.

Y a dix ans, fichtreboufre. Mais comment a-t-on pu en arriver là ? Ullrich n'a jamais gagné de Tour de France dans les années 2000, Armstrong n'a fait que cela, et il a même refait un come-back dans un peloton ravagé ; ils sont tombés comme des mouches, mais lui, il est toujours là, dix ans après. Ah, Malo, c'est un sacré coup de gourdin sur le coin du pif, hein ? Toi aussi, Malo, t'es tombé comme une mouche. Dur dur. Tu ressembles au cyclisme : à rien.
Sur sa petite feuille mentale de papier hygiénique vert-nacré, le très ordinaire citoyen Benjamin Malo se fait un pronostic pour 2010 (dix ans, putainche, dix ans). Les années 2000 ne connaîtront que 4 vainqueurs différents du Tour et lui finira la présente année aussi estimable que la papier sur lequel était inscrit le pronostic du Tour 2000.


Répondre à cet article

Dix ans après, et encore Armstrong (et toujours le même surtout)

 

 

 

Nous étions jeunes et insouciants - Laurent Fignon

 

 

 

Classement Vélochronique au 1er janvier 2010

 

 

 

Sortie de léthargie

 

 

 

Classement Vélochronique au 26 juillet 2009

 

 

 

Y a Contador qui brasille et Schleck qui pétille

 

 

 

Schleck aperçoit le Ventoux : pas de Bugno qui tienne !

 

 

 

Il contadorise en solitaire...

 

 

 

La grande schleckisation

 

 

 

Petit Schleck corrigé par papy Armstrong


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines