Magazine High tech

« The Luas litteraly crashed on a bus! »

Par Charles_s
Dublin, le 16 septembre 2009. « Excuse me, Sir. You have a camera ? You should go on O'Connell Street. The Luas litteraly crashed on a bus! » J'étais accroupi au beau milieu de Henry Street, essayant de photographier tant bien que mal The Spire of Dublin.
Et effectivement, sur O'Connell Street, à une centaine de mètres à peine, le Luas, le tramway dublinois, venait de rentrer de plein fouet dans un bus à double étage, qui n'avait apparemment pas estimé utile de s'arrêter au feu rouge. L'accident s'était produit il y a peu, à en croire le dispositif policier : quelques cordons de sécurité, et un agent de police, pas plus de 25 ans, et apparemment débordé par la foule. Et de la foule, il y en avait. Rien de plus normal, puisque O'Connell Street est vraiment une artère principale de la ville, une rue commerçante bordée de rues commerçantes. Les gens faisaient leurs courses, comme moi (je venais de refiler mes paquets de chez Topshop et Penny's à Blondie pour pouvoir prendre mon appareil), et s'attroupaient maintenant autour de l'accident et du camion de pompier qui arrivait tout juste. J'ai pris quelques photos, tandis que la foule faisait de même avec leurs téléphones portables, mais je ne suis pas resté longtemps.
« The Luas litteraly crashed on a bus! »
Nous avons fait un tour un peu plus haut dans la rue. Une rue extrêmement calme, pour une fois. Pas de voiture, ni de bus. Seulement des vélos. Au pire, une ambulance, des policiers en moto ou un camion de pompier de temps en temps. Autour de Parnell Square, les bus, tous détournés, font la queue. Une longue file indienne de bus jaunes à double étages. Une sorte de troupeau d'éléphants, mais jaunes et motorisés. Nous avons continué notre balade, avons marché un moment dans le Garden of Remembrance, le Jardin du Souvenir, qui commémore les victime de la Guerre d'Indépendance. La longue journée que nous venions de passer dans Dublin commençant à se sentir dans les pattes, nous avons décidé de rentrer à l'hôtel.
« The Luas litteraly crashed on a bus! »
Nous sommes passés dans un McDonald's, où j'en ai profité pour changer d'objectif, puis de nouveau devant l'accident. La police a réussi à tenir les passants à distance, et la zone est maintenant sécurisée. Au milieu de la route, il y a toute une banquette, projetée hors du bus lors de la collision. Les inspecteurs de Véolia sont là, prennent des photos et cherchent à comprendre comment a pu arriver cet accident, qui a tout de même blessé une vingtaine de personnes (les pompiers ont mis un certain temps avant de désencastrer le chauffeur du tramway). Entre temps, journalistes, caméramen, photographes, ont également investi les lieux. Ils notent sur leurs calepins ou directement sur leurs petits ordinateurs portables ce qu'ils voient et entendent, ils filment et photographient la scène.
Plutôt tentant...
« The Luas litteraly crashed on a bus! »
 « The Luas litteraly crashed on a bus! »
« The Luas litteraly crashed on a bus! »
Pour voir l'intégralité du photo-reportage, cliquez ici.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Charles_s 68 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte