Magazine Poésie

Pavots (Georges Schehadé)

Par Arbrealettres

Pavots (Georges Schehadé)


Pavots vous ne serez pas la fleur vaine
Elle a trop aimé les yeux ouverts
La voici aujourd’hui plus blanche que sa mort
La nuit l’accable de pierres
Les yeux restent deux fleurs surnaturelles

(Georges Schehadé)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine