Magazine Environnement

" Global Sushi : demain nos enfants mangeront des méduses ", ce soir sur Canal +

Publié le 01 février 2010 par Bioaddict @bioaddict


la newsletter des professionnelles
Les réalisateurs de " Global Sushi ", Jean-Pierre Canet, Damien Vercaemer et Jean-Marie Michel remontent la filière du sushi, plat à base de poisson cru à la mode qui entraine la pêche intensive, notamment celle du thon rouge, et la destruction des océans. Un documentaire de Capa diffusé ce soir sur Canal + à 20h50.
En moins de vingt ans, le sushi est sorti des frontières du Japon pour devenir l'un des emblèmes de la " world food ". Pourtant, sa consommation n'est pas sans conséquences sur la biodiversité marine.

"La vraie découverte, c'est l'ampleur du phénomène: on parle de quelques espèces, comme le thon ou le requin. Mais c'est l'ensemble du système qui est voué au court-terme", alerte le réalisateur Jean-Pierre Canet.

Le Japon importe 80 % des thons rouges pêchés en Méditerranée.

La plupart des scientifiques considèrent que, d'ici à 2050, 75 % des espèces de poissons auront disparu.

Ils estiment en outre que la flotte mondiale de bateaux de pêche a une capacité de capture deux à trois fois supérieure à ce que la mer peut fournir chaque année à l'espèce humaine.

Pour " Global Sushi ", les caméras des réalisateurs s'invitent à bord des chalutiers de grands fonds, qui raclent le fond des mers pour remonter plus de 40 tonnes de prises dans les mailles de chaque filet.

Xavier Léautet est capitaine et ose témoigner. Aujourd'hui promoteur de la pêche durable, il raconte comment il est possible de contourner les quotas autorisés et de défier les autorités : "Il y a dix ans tout le monde s'en foutait. En deux, trois ans, on ratissait complètement une région".

Pendant ce temps, au large des côtes africaines, les pêcheurs traditionnels sont incapables de trouver du mérou et n'ont plus d'autres choix que de s'embarquer comme esclaves à bord des navires-usines chinois.

" Global Sushi " est un documentaire d'1h34 édifiant qui vous emmènera du sud du Chili au Japon en passant par le Sénégal et les ports français de Méditerranée, pour vous exposer les impacts de la mondialisation de ce marché. Un marché à éviter d'urgence si nous ne voulons pas que nos enfants mangent des sushis de méduses d'ici quelques années.

Voir la bande annonce.

Emilie Villeneuve

A lire aussi : Les Relais & Châteaux retirent de leurs cartes les espèces de poissons menacées

78 % des Français sont prêts à arrêter de consommer du thon rouge


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte