Magazine Chaussures

My dear Guerrisol

Publié le 01 février 2010 par Oriane

Je ne sais pas qui des 2 boudait l'autre, mais depuis quelque temps ça ne matchait plus entre Guerrisol et moi.
La dernière fois que j'y étais allée, j'avais vraiment été déçue par le choix et les prix.
Samedi, pleine d'espoir je vais y faire un tour. C'est censé être les soldes... En effet, les prix ont un peu dégonflé. Je trouve des vestes trop grandes, un short en cuir sans braguette... je commence à me dire que mon histoire d'amour avec Guerrisol touche peut-être à sa fin.
Et là j'entends une dame dire qu'il y a foule depuis qu'on a parlé de la friperie dans une émission de télé.
Ce n'est pourtant pas la première fois, mais c'est vrai qu'il y a du monde, et surtout des "fashion" comme dit le vendeur. Bah voilà, c'est ça ! Je regarde les "fashion", et je vois qu'elles ont piqué tout ce qu'il y avait de bien...
Je suis désespérée, je ne trouverai plus jamais rien chez Guerrisol... Damned, qu'est-ce que je vais devenir ? Je vais errer en guenilles dans les rues...
Dépitée, je me dirige vers la caisse avec une ceinture cloutée, et là je tombe sur...

My dear Guerrisol


... ces magnifiques chaussures... trop petites. Oui bah tant pis, elles sont trop belles avec leur petit côté dandy, je les prends.
Je les adore, c'est tout à fait ce qu'il me fallait. Je me suis rendu compte récemment que mes articulations n'étaient pas faites pour les talons. Comme je marche assez régulièrement, il me faut du plat. C'est bien le plat aussi.
Le plat est mon ami.
Et Guerrisol aussi.
Sauf si j'ai bientôt des ampoules partout à cause de mes chaussures trop belles trop petites.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oriane 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog