Magazine Environnement

L’acide homocystéique, cible potentielle pour un vaccin anti-Alzheimer

Publié le 01 février 2010 par Faunus

BE Japon 528

L’acide homocystéique, cible potentielle pour un vaccin anti-AlzheimerUne équipe de chercheurs menée par le professeur Tohru HASEGAWA du Saga Women’s Junior College a identifié chez des souris une substance qui semble jouer un rôle important dans le déroulement de la maladie d’Alzheimer et qui pourrait servir de cible à un traitement.

Rappelons que la maladie d’Alzheimer est une affection neurodégénérative entraînant la perte progressive et irréversible des fonctions cognitives (par exemple la mémoire, l’expression…) et dont le risque de survenue augmente avec l’âge.

Au niveau du cerveau des patients, la maladie se caractérise par deux éléments majeurs : l’agrégation excessive sous forme de plaques d’un peptide, la bêta-amyloïde 42 (Aß42) et la formation d’enchevêtrements neurofibrillaires à l’intérieur des neurones.

L’acide homocystéique, cible potentielle pour un vaccin anti-Alzheimer

Suivant des travaux antérieurs, les chercheurs se sont intéressés au rôle d’une substance appelée acide homocystéique dans l’évolution de la maladie. Ils ont utilisé des souris 3xTg-AD, qui ont été génétiquement modifiées pour présenter des symptômes analogues à ceux de la maladie d’Alzheimer. Ils ont observé qu’à quatre mois, le cerveau de souris 3xTg-AD contient plus d’acide homocystéique que celui d’une souris en bonne santé. Certaines souris 3xTg-AD ont ensuite reçu de la nourriture pauvre en vitamine B6, ce qui a eu pour effet d’augmenter la quantité d’acide homocystéique dans leur cerveau mais aussi d’accélérer significativement la survenue de troubles mémoriels. De plus, les chercheurs ont constaté que les souris peuvent être protégées contre ces effets si elles reçoivent une injection d’anticorps anti-acide homocystéique. Chez des souris 3xTG-AD plus âgées, et qui ont reçu une alimentation normale, l’injection d’anticorps anti-acide homocystéique semble également avoir un effet curatif : les performances aux tests de mémoire s’améliorent après injection.

Ces résultats suggèrent donc fortement que l’acide homocystéique est lié au déclenchement et/ou à l’aggravation de la maladie d’Alzheimer, et qu’un vaccin ciblant ce composé serait une piste à explorer pour la prévention et le traitement de cette pathologie. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que le modèle animal utilisé est assez éloigné de l’homme. Des tests supplémentaires sur des organismes plus proches, comme les grands singes, sont nécessaires avant d’envisager les premiers essais cliniques.

Source : bulletins-electroniques.com

Rédacteur : Jean-Baptiste BOURDIN : adjoint.sdv@ambafrance-jp.org
528/BIO/2455

L’acide homocystéique, cible potentielle pour un vaccin anti-Alzheimer

Tags:acide, affection, âge, cerveau, chercheurs, maladie, maladie d'Alzheimer, mémoire, neurodégénérative, neurones, singes, souris, symptôme, traitement, vaccin

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Faunus 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine