Magazine Société

Haïti, un désastre en devenir…

Publié le 02 février 2010 par Philippejandrok

ecc7598c94c2ef2ba9067e60dc4c4877.jpgComme on a pu le voir en Haïti, une force d’aide internationale s’est mise en place, des hôpitaux étrangers se sont installés avec des médecins pour venir en aide aux victimes, mais à quoi bon, si le matériel ne suit pas ? À quoi peuvent bien servir tous ces millions récoltés ?

En effet, les hôpitaux se résument à des tentes, à des brancards, à des soins fournis mais nettement insuffisants par rapport aux pathologies des victimes qui ont véritablement besoin d’actes chirurgicaux plutôt que des pansements et des traitements antibiotiques inefficaces. Des médecins américains s’occupant d’un hôpital sur place déclarent :

- Nous ne pouvons rien faire si ce n’est attendre que les patients s’éteignent dans des souffrances atroces dues à la gangrène parce que les infections ne sont plus contrôlables, et qu’ils ont besoin de chirurgie. Personne n’a pris nos patients hormis l’hôpital Israélien… Le second désastre est bien celui d’assister à la désespérance et à la mort des patients qui ont survécu au séisme et à présent, ils meurent lentement dans ces hôpitaux, nous sommes désespérés… Déclare le Docteur Jennifer Furin (Harvard médical school)

- Nous avons presque honte d’être américains, déclare un autre médecin en comparaison aux capacités et à l’efficacité de l’hôpital israélien qui est venu du bout du monde pour aider les victimes avec un hôpital ultra moderne et des machines permettant justement les soins intensifs nécessaires à l’heure actuelle qui ne sont pas fournis par les hôpitaux américains.

- http://www.youtube.com/watch?v=yz44iZKUMng

D’après CBS, The state of Israel, IDF Médical Corps Hospital est la Rolls Royce des hôpitaux nomades, capable de distribuer des soins intensifs d’urgence, et qui accueille volontiers toutes les victimes en leur accordant les meilleurs soins, capable de prendre en charge près de 500 cas par jour.

Nous nous posons la question de savoir pourquoi cet hôpital israélien n’a pas servi d’exemple aux autres nations, cet hôpital a été sur toutes les zones sinistrées du globe, il n’est donc pas nouveau, alors pourquoi se trouve-t-il être le seul à être capable de soigner les victimes avec efficacité ? Pourquoi ?

Existe-t-il une volonté de ne pas soigner les victimes et de se donner bonne conscience en allant aider les populations en souffrance ?

Tout le monde peut mettre un pansement sur une plaie, mais tout le monde n’est pas capable d’actes chirurgicaux, alors à quoi bon envoyer de l’aide humanitaire incapable de soulager et de guérir ?

C’est à s’arracher les cheveux sur la tête et à cela s’ajoute les « vols » d’enfants commis par cinq couples de baptistes US originaires de l’état d’Idaho, prétendant prendre 30 enfants orphelins âgés de moins de 13 ans et les transporter en République Dominicaine dans un orphelinat, or les enfants n’étaient pas tous orphelins. L’église des baptistes a déclaré :

«Notre équipe a été arrêtée par erreur à Port-au-Prince et nous faisons tout ce que nous pouvons pour éclaircir ce malentendu administratif

Faut-ils que les êtres humains soient si inhumains qu’ils se comportent comme des monstres sous prétextes d’actions humanitaires ?

Il faut que cesse ce terrorisme de la vérité au nom de dieu et que l’on revienne au sens commun et à la réalité.

Et en parlant de sens commun, une grande partie de la population Haïtienne ne bénéficie d’aucune aide tout en voyant défiler une noria de camions "humanitaires" sans jamais s’arrêter pour eux, si on ne leur donne rien, dit un haïtien en colère :

-ils vont voir je vais me transformer en vampire…

Au sens propre comme au figuré, car ces victimes de la faim et de la soif sont bien disposées à massacrer tout le monde pour obtenir de quoi survivre si l’on s’acharne à les oublier.

À méditer…

Nous vivons une époque formidable…

crédit photo : AP/Ramon Espinosa


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • "Haïti au crépuscule"

    "Haïti crépuscule"

    Depuis la violence de mon enfance, reliée si tragiquement à une des pages les plus sombres de l’histoire, je n’ai eu de cesse que de retrouver un peu... Lire la suite

    Par  Sarah Oling
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Haïti: Mobilisation Internationale

    Haïti: Mobilisation Internationale

    Suite au tremblement de terre à Haïti, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) a déclaré que ses trois hôpitaux en Haïti étaient inutilisables et qu’elle... Lire la suite

    Par  Suisseblog
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Haïti

    Haïti

    Aujourd’hui, nous ne pouvons qu’exprimer unanimement notre solidarité totale au peuple d’Haïti après le tremblement de terre si meurtrier (des dizaines de... Lire la suite

    Par  Ncadene
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Faites un don pour Haïti…

    Hélas, lorsqu’il y a mort, destruction, drame et souffrance, il y a aussi fraude, corruption, manigance et malversation. Pour ceux (comme moi) qui voudraient... Lire la suite

    Par  Lawrence Desrosiers
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Haïti.

    Haïti.

    Les médias nous innondent d'images et d'informations concernant la situation catastrophique suite au séisme à Haïti. Devant mon écran, je suis bouleversée. Quan... Lire la suite

    Par  Reenco
    HUMEUR, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Haïti : Quand internet sauve des vies .

    Faute de téléphone et d’électricité, Internet est devenu aujourd’hui un moyen essentiel, voire unique, de communication avec l’extérieur. Lire la suite

    Par  Guy Marion
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Haïti: la « malédiction » n’existe pas

    Haïti: malédiction n’existe

    de Louis Prefontaine Combien de fois entend-on l’expression « malédiction » pour parler du sort d’Haïti? Comme si, à défaut de pouvoir considérer les vraies... Lire la suite

    Par  Sergeadam
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Philippejandrok 3392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine