Magazine Sortir

Cendrillon à Mogador

Publié le 02 février 2010 par Valvec

Dimanche matin, à l’aube (10h30, oui, 10h30 le dimanche, c’est l’aube), direction Mogador… Oh, Mogador, Le Roi Lion…

Non ! Quoique, ce serait bien, aussi. A bon entendeur…

Cendrilon, donc, un spectacle musical pour les enfants à partir de 5 ans. Inspiré du célèbre conte et adapté aux temps modernes, plutôt bien, d’ailleurs.

Cendrillon a Mogador

Autant dire que les petites filles étaient toutes émoustillées. (Et les mamans aussi d’ailleurs, mais nous y reviendrons.)

Du spectacle, voilà ce que je peux dire :

Du très bon :

- les enfants n’en perdent pas une miette et trouvent que « Cendrillon, c’est la plus belle ». Faut dire que les deux belle-sœurs, ils les ont pas ratées !

- les décors sont simples et absolument magnifiques

- les costumes sont très beaux, notamment ceux de la belle-mère, toute de sombre vêtue, splendide. Quant aux fringues de Cendrillon en souillon, même pour aller travailler, je veux bien en hériter

- des ombres chinoises et un petit film d’animation, jolies réalisations pour traiter des moments qui relèvent de la magie

- Une très très jolie Cendrillon et quelques personnage secondaires très intéressants : la belle-mère et son entrée magistrale, le chambellan loufoque et précieux, excellent.

Du moins bien :

- côté textes, chansons et choré, c’est pas mal, mais on a déjà vu plus époustouflant (Le Roi Lion, par exemple, mais ne cédons pas à l’obsession)

- le rythme de la première partie est lent, mais, oh, merci mon prince, tout s’accélère après l’entracte… (joli potentiel de fantasme, toute générations confondues, ce prince)

- les désormais incontournables produits dérivés (T-shirts, baguettes magiques) sont toujours aussi énervants surtout que là, sur la scène, la fée joue de la baguette magique proposée à la vente dans la salle trois minutes après

- Enfin, je déplore très sérieusement une grosse lacune : les comédiens n’invitent pas les enfants à de chaleureux câlins à la fin du spectacle. Or moi, voyez, j’aurais volontiers claqué une petite bise au prince.

Informations pratiques :

Théatre Mogador, 25 rue Mogador, 75 009 Paris

Spectacle en prolongation jusqu’au 7 mars 2010

Places de 1ère catégorie : 39 €




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Valvec 103 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine